Crédit : Richard Bartz

Le Batofar change de nom… ou plutôt d’orthographe

Peut-être qu’il voulait paraître plus sérieux ou let­tré, ou sim­ple­ment ne pas pass­er pour un anal­phabète. Désor­mais, le Bato­far n’est plus ; prosternez-vous devant le Bateau Phare. À vrai dire, l’ex­pli­ca­tion de ce change­ment orthographique n’a rien de très croustil­lant : le nou­veau pro­prié­taire n’é­tait pas intéressé par le rachat de la mar­que déposée “Bato­far”, comme il l’ex­plique à Téléra­ma dans une inter­view. En effet, après une liq­ui­da­tion judi­ci­aire de la société qui le gérait, le célèbre bateau-concert avait levé l’an­cre pour Le Havre en octo­bre dernier, où il avait dû être remis à neuf, avec notam­ment une répa­ra­tion de sa coque.

Haut lieu des cul­tures alter­na­tives, la péniche — ancien bateau-feu irlandais mis à l’eau au milieu des années 50 — avait amar­ré dans le 13e arrondisse­ment en 1999. Si le hip-hop, le rock et l’élec­tro ont réson­né dans ses cales durant qua­si­ment deux décen­nies, on peut rester légère­ment dubi­tatif devant le nou­veau posi­tion­nement du bateau, se voulant plus chic et moins porté sur la pro­mo­tion des musiques under­ground. Mais laissons-lui sa chance, on ne sait pas encore ce que le nou­veau Bateau Phare a dans la coque.

(Vis­ité 5 772 fois)