Crédit : Luc Valigny

Le Brigand et le Prince” : le nouvel EP sombre de Kompromat

Ils sont français, ont un nom de groupe russe et chantent en alle­mand. Qui sont-ils ? Rebe­ka War­rior et Vital­ic, les deux acolytes qui for­ment Kom­pro­mat. Elle, est diplomée des Arts et Métiers de Nantes et enchaîne les pro­jets aux noms mul­ti­ples et var­iés (Sexy Sushi, Mansfield.TYA). Quant à lui, il représente la musique élec­tron­ique à la française depuis presque vingt ans, et livrait il y a deux ans de cela son qua­trième album inti­t­ulé Voy­ager. Quelques mois après leur pre­mier album à deux sous le nom de Kom­pro­mat, Traum Und Exis­tenzils sont de retour avec un mini EP de trois titres : Le Brig­and et le Prince. 

C’est comme de se pren­dre un coup de poing en pleine gueule mais de rester debout”, explique Rebe­ka War­rior à pro­pos du pre­mier titre, “Das Grab”. Sur des syn­thés lourds et des mélodies pro­fondes, elle chante “Ich habe kein Dach, ich habe kein Grab”, qui sig­ni­fie “Je n’ai pas de toit, je n’ai pas de tombe”. Ce maxi est une fusion entre élec­tro, punk et poésie. Il com­porte une reprise de “Der Räu­ber und der Prinz” de DAF, et ses sonorités perçantes indus­trielles. Pour la petite his­toire, le duo a com­posé “Das Grab” dans la foulée des morceaux de Traum Und Exis­tenz, mais c’é­tait trop juste pour l’in­cor­por­er à l’al­bum en ques­tion. Rebe­ka War­rior et Vital­ic avaient encore des chan­sons à sor­tir, encore des choses à racon­ter, c’est pourquoi ils livrent aujour­d’hui le maxi, pour notre plus grand plaisir.

Décou­vrez l’EP Le Brig­ant et le Prince.

Ain­si que le pre­mier album du duo (si vous ne l’avez pas encore écouté).

(Vis­ité 2 513 fois)