Skip to main content
4 août 2020

Le vétéran François Kevorkian lâche d’obscures versions de Mick Jagger ou Jimmy Cliff

par Alix Odorico

François Kevorkian, alias François K, nous gratifie d’une nouvelle playlist retraçant 40 ans de travail en studio. Au menu : des versions dub de Jimmy Cliff, Mick Jagger, Ric Ocasek ou D-Train, sorties auparavant au compte-gouttes.

Sortie sur SoundCloud il y a deux jours, cette playlist de François K évoque un corpus de recherche de 40 années passées à digguer dans son studio. On y trouve une version de « Lucky In Love » de Mick Jagger parue initialement en 1985, « Treat The Youths Right » (1982) d’une des icônes du reggae Jimmy Cliff, une reprise de « You’re The One For Me » de D-Train, un long edit disco de « Connect Up To Me » de Ric Ocasek ou un remix plus « jazzy » de « Vai Minha Tristeza » de Tom & Joyce. Pour chaque morceaux, Kevorkian y va de ses commentaires toujours intéressants, qui nous font passer une instant derrière la table de mixage. Dix titres aux accents dub et disco qui se lisent comme un voyage dans le temps.

Biberonné au jazz et à l’âge d’or du disco, François Kevorkian a fait ses armes à New York à la fin des années 80 où il rencontra les plus grands, comme Ron Carter ou Tony Williams. Pour Télérama, il dira : « J’étais batteur et je voulais aller à New York, je n’aurais jamais accédé à ce monde en restant en France ». Ce monde, c’est celui du jazz fusion, de la funk, puis de l’électronique naissante avec Kraftwerk. En suivant la vague, il collaborera avec Jean-Michel Jarre, Kraftwerk donc, ou Depeche Mode quand il ne mixait pas au Club Vinyl de New York, pour finir par présenter un CV long comme le bras pour un digger ultra respecté.

Voici une playlist qui sent bon la nostalgie. Sonnerait-elle comme un bilan pour François K ? Toujours est-il que d’autres tracks seront ajoutés au fil du temps, peut-on lire sur la description. « Profitez-en », conclut l’intéressé.

Visited 110 times, 1 visit(s) today