Crédit : Studio Moross

Intersect Festival : le festival d’Amazon boycotté par 800 artistes

Le monde musi­cal se lève con­tre Ama­zon. Près de 800 artistes ont signé une let­tre ouverte adressée au géant de la tech­nolo­gie. Ils dénon­cent l’aide de l’en­tre­prise à l’a­gence de police douanière des États-Unis (Unit­ed States Immi­gra­tion and Cus­toms Enforce­ment), plus com­muné­ment appelée ICE. En effet, Ama­zon Web Ser­vices, fil­iale d’A­ma­zon, tra­vaille avec Palan­tir, société de data min­ing qui analyse des don­nées et per­met à l’ICE d’ac­croître les arresta­tions, déten­tions et expul­sions de migrants cau­sant la sépa­ra­tion de familles.

Quel rap­port avec la musique ? Bonne ques­tion. Ama­zon spon­sorise l’Inter­sect Fes­ti­val, un fes­ti­val éclec­tique à Las Vegas les 6 et 7 décem­bre avec à l’af­fiche Kay­trana­da, Gesaf­fel­stein ou encore Fly­ing Lotus. Par­mi eux, The Black Madon­na était pro­gram­mée mais elle a poli­ment décliné l’in­vi­ta­tion sur Twit­ter il y a une semaine : “Qu’est-ce que c’est que cette merde ? Je n’ai jamais voulu faire ça, ah ça non. Si vous étiez choqués de me voir jouer pour Ama­zon, et bien on est deux. Soyez patients pen­dant que je vais brûler des ponts. Je vous tiens au courant.”

Et le boy­cott con­tin­ue encore avec l’ap­pari­tion de cette let­tre “No Music For Ice” signée par 800 artistes dont The Black Madon­na, Lovefin­gers, Chrxstal Sarah ou encore Jor­dan Lee. Ils “promet­tent de ne pas par­ticiper à des événe­ments spon­sorisés par Ama­zon ou de ne pas s’en­gager dans des parte­nar­i­ats exclusifs avec l’en­tre­prise dans le futur.” Ils ajoutent : “Nous n’au­toris­erons pas Ama­zon à exploiter notre créa­tiv­ité pour pro­mou­voir son image de mar­que alors que l’en­tre­prise per­met des attaques con­tre les migrants, les com­mu­nautés de couleur, les ouvri­ers et les économies locales. On appelle tous les artistes qui croient aux droits fon­da­men­taux et à la dig­nité humaine à nous rejoin­dre.” Nous ne sommes pas des artistes, mais on les sou­tient.

(Vis­ité 1 022 fois)