Skip to main content
© Hugo Jehanne
1 juin 2022

Le Festival Beauregard conjugue programmation XXL et scène locale

par Antoine Gailhanou

Normandie, terre de rock. Malgré sa programmation XXL dans tous les styles, le Festival Beauregard, du 6 au 10 juillet dans le Calvados n’en oublie pas la scène locale. Et non, il n’y a pas qu’Orelsan.

John est de retour. Personnage fictif, âme du festival, scène principale face à château de Beauregard, il est celui qui ne laisse rien au hasard pour faire du Festival Beauregard l’un des plus accueillants de France. Outre le cadre ou sa fameuse grande roue, John mise surtout sur une programmation béton. En français comme à l’international, d’ailleurs. -M-, PNL, Laylow, DJ Snake, mais aussi Metronomy, Muse, Liam Gallagher ou même les vétérans Madness, et on en passe : les têtes d’affiche sont nombreuses. Pourtant, le festival trouve également sa spécificité dans son accent mis sur la scène locale.

À lire également
Le festival Beauregard dévoile son line-up : il y en a pour tous les goûts

On pourrait penser à l’enthousiasmante Fishbach, née à Dieppe (bien qu’elle ait fait ses débuts à Reims). Ou bien sûr à Orelsan, venu confirmer sa suprématie en ses terres (Hérouville-St-Clair est limitrophe de Caen). Mais la relève sera également bien présente. Chaque journée s’ouvrira ainsi par un groupe normand qui vaut le détour. Cela commence par Bafang, en ouverture du festival le 6 juillet, et son irrésistible funk rock 70’s aux accents afro et touareg. Le lendemain verra OWN, projet solo d’Arthur Lacroix, délivrer sa pop envoûtante croisant guitares et synthés.

Changement d’ambiance avec la jeune Annabella Hawk le 8 juillet, et sa soul aux scansions hip-hop, toujours lumineuse. Deux groupes rock se chargent de fermer le bal. Cannibale, d’abord, excellente signature du label Born Bad Records, et sa cumbia rock psyché post-punk, aussi excitante qu’inclassable. Et enfin You Said Strange, quartet venu de Giverny, ville de Claude Monet. Leur rock entre garage et post-punk n’a pourtant rien d’impressionniste, et tout d’une musique nerveuse et exaltante. Autant d’artistes qui n’ont pas à rougir du regard de leurs aînés.

Le reste de la programmation et toutes les informations sont disponibles sur le site du festival.

Visited 72 times, 1 visit(s) today