DR

Le génial Ouai Stéphane a sorti la première compile uniquement d’outros

Le Franco-Irlandais Ouai Stéphane sort une com­pi­la­tion de 15 out­ros mag­iques et nous livre son inter­view ultime.

Ouai Stéphane n’en finit pas de nous sur­pren­dre. Le génial show­man et pro­duc­teur élec­tron­ique, que cer­tains ont pu décou­vrir dans un génial live au château de Cham­bord (enfin, sa ver­sion minia­ture), a de nou­veau eu un éclair de génie.

Ouai That’s What I Call Out­ros est une com­pi­la­tion d’outros (l’in­verse d’une intro si vous voulez) avec 15 fins de morceaux de 3 à 23 sec­on­des pour nous per­me­t­tre de nous pencher sur ce qu’on entend mais qu’on n’é­coute pas tou­jours. Mais le vrai bonus reste sûre­ment les artistes qui ont répon­du présent comme Jacques, le canas­son du Club Cheval Can­blaster, l’ex femme de La Femme AJA, Mal­colm du label Glob­al Warm­ing qui empile les bonnes releas­es, N‑Ergy, le mys­térieux artiste qui mélange tech­no et trap ou encore Di Cristo (égale­ment rédac­teur en chef du web de Tsugi).

À cette occa­sion, Ouai Stéphane nous a accordé une inter­view “dernière fois”, une inter­view ultime.

Les out­ros, c’est un peu la par­tie oubliée de la musique.”

Ta meilleure fin de soirée ?
Ah bah y’en a plein ! Je me rap­pelle d’une fois ou j’é­tais allé à un pub là où j’habitais. J’avais com­mandé plusieurs pintes de bière, je les avais bues et après je suis ren­tré chez moi. J’é­tais bour­ré et hyper content.

Ta meilleure fin de film ?
J’aime beau­coup la fin de Shut­ter Island parce qu’on est un peu obligé de revoir tout le film pour lire le sec­ond plan. Je suis assez fasciné par les sec­onds plans, c’est sou­vent plus intéres­sant ce statut de deux­ième. Tu con­nais les ARGs ? Je regarde plein de trucs sur ça. Check ça Tsu­gi, y’a moyen de g33ker longtemps : Alter­nate real­i­ty game.

Ce serait quoi ton dernier repas ?
J’sais pas, genre des pâtes pesto rosso.

La fin des temps, tu l’imagines comment ?
Pfiou tu m’en colles une ! J’y crois pas trop à cette théorie, je suis plus “Shep­ard’s tone” dans l’idée. Tiens, le Wikipé­dia si tu ne sais pas ce qu’est Gamme de Shep­ard. Je l’u­tilise en live à tra­vers mon con­trôleur hor­loge qui s’ap­pelle “Hap­py Hour”. En gros, je tourne les aigu­illes d’une hor­loge et ça fait un son d’un syn­thé qui fait une “mon­tée infinie” basée sur le délire de Mon­sieur Shep­ard. Du coup, je crois pas à la fin du temps, c’est infini.

T’as prévu quoi pour la fête de cette fin d’année 2020 ?
J’sais pas du tout ! Tu fais quoi toi ? Ptet’ je fais une soirée chez moi, tu veux venir ?

Enfin ?
Ouai ?

La fin ne serait-elle pas aus­si un début, quelque part ?
Bah ça dépend quel con­texte quoi. Mais glob­ale­ment je suis plutôt de l’avis que si quelque chose se finit, il y a for­cé­ment quelque chose qui enchaîne, que se soit lié ou non à cette pre­mière chose. Genre, quand t’as fini de manger, bah peut-être que tu vas com­mencer un film. Et dans ce cas, dans l’or­dre chronologique, il y a la fin d’un repas et le début d’un diver­tisse­ment. Donc si on syn­thé­tise à fond, je dirais que la fin c’est tou­jours le début.

S’il y a le début de la fin, il y a aus­si le milieu de la fin et même la fin de la fin… Finale­ment, est-ce que ça se ter­mine un jour ?
Bah j’en reviens à ta ques­tion 4 Tsu­gi, je crois pas à la fin du temps, donc logique­ment, la fin de la fin n’ex­iste pas, on est tou­jours au milieu de la fin ou en tout cas, en chemin pour aller plus proche de la fin. En gros, on tend vers la fin, donc x tend vers l’in­fi­ni quoi.

Tiens, il est 16h30, j’ai un peu faim…
J’ai hyper faim aus­si, là je suis en coloc avec des amis et on n’a pas fait les cours­es. Mais on a tous la flemme d’y aller, du coup, on mange pas aujourd’hui.

Non allez, sérieuse­ment, je ne crois pas avoir déjà vu une com­pi­la­tion unique­ment faites d’outros, c’est inédit non ?
Franche­ment j’sais pas du tout. Peut-être que ça existe mais je n’ai pas vu de com­pi­la­tion comme ça. Si quelqu’un sait d’ailleurs, j’su­is chaud de savoir.

Pourquoi des out­ros et pas des intros ?
En musique, on par­le sou­vent d’in­tros, que le début est impor­tant, qu’on doit “accrocher” l’au­di­teur directe­ment et tout. C’est vrai que cette par­tie en musique est impor­tante. Mais ce qui me cha­grine c’est qu’on focus jamais assez sur les out­ros, c’est un peu la par­tie oubliée de la musique. Peut-être parce que les gens ne vont pas au bout de la musique. Bref, en sachant ça, j’ai pen­sé à faire une com­pi­la­tion d’outros. J’ai com­mencé à en faire plein et tout puis après je me suis dit que ce serait plus cool de deman­der à mes amis de pro­duire une out­ro pour cette com­pi­la­tion. Et paf, voilà la compilation !

Com­ment s’est fait le choix des artistes de cette com­pi­la­tion, qui sont-ils pour toi ?
C’est tous mes amis ! Il y en a que j’ai ren­con­tré récem­ment à tra­vers la musique, d’autres non. Mais ils ont tous des super pro­jets, je les aime tous !

(Vis­ité 1 248 fois)