Skip to main content
Oliver Huntemann
16 octobre 2017

Le patron de la techno d’Hambourg, Oliver Huntemann, vient de sortir son cinquième album

par Antoine Tombini

Dans le game depuis plus de vingt ans, Oliver Huntemann est l’un des artistes les plus reconnus dans le monde de la techno et de l’underground allemand. Le DJ et producteur a su imposer sa vision unique au fil des années à travers ses trois labels, Confused Recordings, fondé en 1995, Ideal Audio en 2008 et Senso Sounds en 2014 ainsi qu’à travers ses nombreux alias et ses prodigieuses collaborations, notamment avec Stephan Bodzin, Dubfire ou encore André Winter. Après le succès de son dernier album, Paranoia, sorti en 2011 sur son label Ideal Audio, plus particulièrement avec son hit « Tranquilizer« , Oliver Huntemann s’était fait discret en sortant quelques EPs sur ses labels, jamais sous son vrai nom. Le producteur allemand revient au devant de la scène en cette fin d’année avec son cinquième long-format, Propaganda, sorti la semaine dernière sur son label Senso Sounds.

« Propaganda est un nouveau chapitre de morceaux électroniques obscurs, avec l’intention d’emmener l’auditeur à bord d’un voyage divertissant entre du down-beat sophistiqué et de la techno exaltante« , raconte l’artiste allemand. L’album s’ouvre sur « Taktik », et on reconnaît immédiatement la patte du producteur originaire d’Hambourg, entre une ligne de basse profonde et percutante et des nappes de synthés hypnotiques, le résultat est minimaliste mais terriblement efficace. Le deuxième morceau, « Poltergeist » suit la même esthétique, et on ne peut s’empêcher d’imaginer son efficience sur un dancefloor. On atteint l’apogée un peu plus loin, sur « Rotlicht », le premier extrait dévoilé de Propaganda au début de l’été. On y retrouve toute la dynamique d’Oliver Huntemann, des kicks puissants qui rebondissent, des envolées analogiques qui résonnent tel un ensemble de cuivre, emmenant alors l’auditeur à bord d’un voyage entraînant pleins de tensions. Une chose est sûre, le producteur allemand réussit à surprendre tout en gardant la même ligne de conduite.

Et si vous êtes plutôt Spotify :

Visited 30 times, 1 visit(s) today