Crédit : Mathieu Fortin

Le premier album du producteur hip-hop Lunice est en écoute!

Que se passe-t-il quand un artiste ayant pro­duit pour Rick Ross, Lil Wayne, Kanye West ou Cap­tain Mur­phy (aka Fly­ing Lotus) sort enfin son pre­mier album ? Eh bien, exacte­ment ce qu’on peut imag­in­er : un disque hip-hop, bour­ré de fea­tur­ings class­es, ten­dance presque gangs­ta, et aux pro­duc­tions plus que soignées. En tout cas, c’est ce que Lunice, par ailleurs con­nu pour son duo TNGHT avec Hud­son Mohawke, a pré­paré avec CCCLX. Du morceau-titre d’ou­ver­ture, pen­dant lequel on com­prend tout de suite que le pro­duc­teur mon­tréalais n’est pas là pour beur­rer des bis­cottes, aux arrange­ments épiques de “Ele­vat­ed”, Lunice accouche d’un bien gros bébé, spec­tac­u­laire au pos­si­ble — d’ailleurs, les inter­ludes “CCCLX (Cur­tain)”, “(Inter­mis­sion)”, “(Cos­tume)” et “(Black Out)”, un per­ché mais très cool fea­tur­ing avec Syv De Blare pour le seul titre chan­té de l’al­bum, con­vo­quent le champ lex­i­cal du théâtre. Si ce trop plein d’én­ergie peut par­fois être un chouia fatiguant en en faisant un peu trop (“Dis­trust”), il est le plus sou­vent jouis­sif (“Drop Down”, en fea­tur­ing avec Sophie de PC Music). Et c’est sans compter cet inter­lude OVNI (“CCCLX (Inter­mis­sion)”) comme tout droit sor­ti d’une BO de film.

Act­if depuis huit ans main­tenant et mul­ti­pli­ant les col­lab­o­ra­tions de pres­tige, Lunice nous aura fait poireauter pour ce pre­mier album, sor­tant aujour­d’hui sur Luck­yMe. Mal­gré quelques moments un peu too much et max­i­mal­iste, l’éléphant est loin d’avoir accouché d’une souris : accom­pa­g­né de son fidèle rappeur CJ Flem­ings, le Mon­tréalais fait tou­jours des mer­veilles à la pro­duc­tion pour ceux qui aiment en pren­dre plein dans le casque.

Si vous êtes plutôt Spo­ti­fy : 

(Vis­ité 403 fois)