Les 5 sets à ne surtout pas louper au Dream Nation Festival

Pour tous les adeptes de tech­no qui ne savent pas où don­ner de la tête quand ils regar­dent le line-up du Dream Nation Fes­ti­val, Tsu­gi a scrupuleuse­ment sélec­tion­né 5 artistes à ne pas man­quer durant ces deux jours de teuf géante, organ­isés au sein du Parc des expo­si­tions de Paris le Bour­get. Parce qu’on ne va pas se men­tir, cette pro­gram­ma­tion est canon et on a envie de tout voir. Suiv­ez le (la?) guide !

 

I Hate Models

Véri­ta­ble bête de scène der­rière ses platines, le jeune prodi­ge masqué est con­nu pour ses sets sul­fureux et sa tech­no syn­thé­tique, partagée entre des mélodies envoû­tantes et des couch­es de sat­u­ra­tions au style bien indus’. Éner­gumène de la scène tech­no française, il est l’un des noms les plus atten­dus du week-end et il est absol­u­ment hors de ques­tion de rater sa performance !

Scène : Tech­no Stage

Quand : Vendredi

 

Rebe­ka Warrior

Alerte à la Queen. Fon­da­trice du label War­rior Records, elle s’a­muse depuis plus de 20 ans à remanier à sa sauce les codes de l’élec­tro français, mani­ant à la per­fec­tion les mélanges de gen­res entre le punk, la musique élec­tron­ique et la cold wave. Chanteuse, pro­duc­trice et DJ, elle est égale­ment la deux­ième moitié du duo Sexy Sushi et du tan­dem Kom­pro­mat qu’elle forme avec Vital­ic. Eh oui, rien que ça.

Scène: Tech­no To Hard

Quand: Same­di

 

Man­drago­ra

Véri­ta­ble par­rain de la scène psy-trance mon­di­ale, Man­drago­ra sait com­ment s’y pren­dre quand il s’ag­it de met­tre une foule en furie. La légende racon­te que ses ryth­miques infer­nales à couper le souf­fle, sur fond de mélodies ensor­ce­lantes, ont le pou­voir de créer une dimen­sion spatio-temporelle… dans laque­lle on se laisse volon­tiers glisser.

 

Mayeul B2B Pavel K. Novalis

Atten­tion, B2B de qual­ité à ne pas rater. Les deux DJ issus du label Molekül, fondé par Mayeul aux cotés de JKS et Airod, sont les maîtres en matière de tech­no acid aux accents olds-chool. Habitués de la nuit parisi­enne et des ware­hous­es les plus mythiques de toute l’Eu­rope, les deux jeunes cracks s’u­nis­sent pour notre plus grand plaisir.

Scène : Indus­tri­al Tech­no Stage

Quand : Vendredi

 

Casu­al Gabberz

Avis à toutes celles et ceux qui sont prêts à taper du pied et à cass­er le planch­er. Col­lec­tif incon­tourn­able com­posé de Paul Seul, Von Bikrav, Claude Mur­der et Evil Gri­mace, Casu­al Gab­berz est spé­cial­iste de la fusion des gen­res. Il insuf­fle surtout un vent de nou­veauté et d’o­rig­i­nal­ité sur le paysage tech­no français. Habitués des big fes­ti­val et des clubs d’Eu­rope, les qua­tre fan­tas­tiques au kick destruc­teur vont comme à leur habi­tude bruler le dance­floor, tout simplement.

Scène : Tech­no To Hard Stage

Quand: Same­di

(Vis­ité 1 349 fois)