Crédits : Jacob Khrist

Les Eveillés organisent leur festival, entre house et techno, au profit des migrants

Fin 2016, on assis­tait sans voix au déman­tèle­ment de la “jun­gle” de Calais et à la “rafle” de Stal­in­grad à Paris. Plusieurs mil­liers de migrants se retrou­vaient sans loge­ment, alors que plusieurs mois aupar­a­vant ils étaient con­traints de quit­ter leurs pays d’o­rig­ine pour des raisons poli­tiques, religieuses, cli­ma­tiques, économiques ou raciales. De ces évène­ments trag­iques est né le col­lec­tif des Eveil­lés. Des organ­isa­teurs, des artistes et des bénév­oles qui se sont tous réu­nis sous la même maxime, “Faire la fête : c’est ce que nous faisons de mieux.  Alors nous avons décidé de la faire pour eux”.

Ils ren­con­trent alors un grand suc­cès au sein de la cap­i­tale en organ­isant des “veil­lées” (évène­ments) dont les béné­fices sont rever­sés en total­ité à des asso­ci­a­tions venant en aide aux migrants. Avec des artistes tels que Polo & Pan, Flavien Berg­er, Super­poze, Agar Agar, La Femme, Salut C’est Cool, Jacques ou encore Marc Mil­ner jouant gra­tu­ite­ment pour la bonne cause, la com­mu­nauté des Eveil­lés a déjà pu réu­nir près de 30.000 euros. Ils ont main­tenant décidé de pass­er à l’é­tape supérieure en organ­isant leur festival.

Après, le Zig Zag, la Gaîté Lyrique, le Pavil­lon des Canaux et l’an­cien squatt l’Amour, c’est au Tra­ben­do que le col­lec­tif s’in­stalle les 23 et 24 sep­tem­bre prochains à l’oc­ca­sion de sa “Grande Veil­lée”. Cette fois-ci, la pro­gram­ma­tion est défini­tive­ment ori­en­tée club, entre house punchy et tech­no qui claque. L’oc­ca­sion encore de se déhanch­er pour la bonne cause avec les vétérans Ark et The Dri­ver aka Manu Le Malin, Faire et son punk élec­tron­ique, ou encore les pro­duc­teurs locaux Myako, Pit Spec­tor, Pou­voir Mag­ique, Behzad & Amarou et bien d’autres.

Rendez-vous sur le site des Eveil­lés et sur la page de l’évène­ment pour plus d’informations.

 

(Vis­ité 200 fois)