3rd Secret au MoPOP de Seattle © Tony Drovetto

🔊 Les ex-Nirvana, Soundgarden et Pearl Jam montent le groupe grunge ultime

Sans prĂ©venir, Krist Novosel­ic lĂąche un album. Et pas n’importe com­ment : il s’agit d’un super­groupe for­mĂ© par l’ex-bassiste de Nir­vana, avec le gui­tariste et le bat­teur de Soundgar­den. Ça donne un revival grunge, mais pas for­cé­ment tel qu’on peut l’imaginer. À Ă©couter tout de suite.

C’est la rĂ©u­nion des vieux amis. Des sur­vivants, quelque part. AprĂšs avoir teasĂ© un disque solo sur les rĂ©seaux soci­aux, l’ancien bassiste de Nir­vana Krist Novosel­ic vient de rĂ©vĂ©ler qu’il s’agit en fait d’un nou­veau groupe
 du nom de 3rd Secret. Et le line up a de quoi faire rĂȘver, puisqu’on y retrou­ve Kim Thay­il, gui­tariste de Soundgar­den, ain­si que le bat­teur du groupe, Matt Cameron, Ă©gale­ment passĂ© chez Pearl Jam. Les vĂ©tĂ©rans du grunge y sont rejoints par le gui­tariste du groupe punk Void, Jon ‘Bub­ba’ Dupree, ain­si que les chanteuses Jen­nifer John­son et Jil­lian Raye. Cette derniĂšre Ă©tait dĂ©jĂ  prĂ©sente dans le dernier pro­jet de Novosel­ic, le groupe Giants In The Trees.

© Mike Hipple

 

À lire Ă©galement
🔊 Nirvana : Nevermind fĂȘte ses 30 ans avec des titres rares et inĂ©dits

 

Et il n’y aura pas besoin d’attendre pour les Ă©couter. L’annonce du groupe ce 11 avril s’accompagnait de la sor­tie immé­di­ate d’un album sans titre. Pour com­plĂ©ter la rĂ©u­nion de famille, celui-ci est pro­duit par Jack Endi­no, con­nu pour avoir tra­vail­lĂ© sur les pre­miers dis­ques de Nir­vana et Soundgar­den, mais aus­si L7, Hole, Afghan Whigs et bien d’autres. C’est donc toute une dream team de Seat­tle qui s’est rĂ©u­nie pour un revival grunge. Mais pas seule­ment. Car les sons au rock mus­clĂ© croisent Ă©gale­ment des chan­sons dans un style folk. Les voix, unique­ment fĂ©minines, s’éloignent d’un grunge dur pour s’orienter plutĂŽt vers la rĂȘver­ie indie. Novosel­ic, Ă  la manƓu­vre du pro­jet, y tient par­fois la gui­tare Ă  12 cordes, ou mĂȘme l’accordĂ©on.

Plus large­ment, l’ambiance gĂ©nĂ©rale du disque est bien plus apaisĂ©e que les clas­siques des annĂ©es 90. Comme si, face aux sui­cides de Kurt Cobain et Chris Cor­nell, les mem­bres restants Ă©taient sim­ple­ment heureux d’ĂȘtre en vie et rĂ©u­nis. On pour­ra dire que ce pro­jet est loin d’ĂȘtre aus­si mar­quant que les groupes dont il dĂ©coule. Mais il Ă©vite Ă©gale­ment la red­ite, pour offrir un beau moment de sim­plic­itĂ©. Pas inou­bli­able, mais vrai­ment agrĂ©able.

 

(Vis­itĂ© 2 227 fois)