Skip to main content
19 juin 2024

Les Femmes s’en Mêlent dévoile les premiers noms

par Olivia Beaussier

Les Femmes s’en Mêlent vient fêter son 25ème anniversaire du 14 au 29 novembre entre Paris et Montreuil. Mais pas de jaloux, le festival sera aussi partout en France du 9 novembre au 1er décembre. Les premiers noms viennent d’être dévoilés. On s’en parle. 

Depuis 25 ans, le festival Les Femmes s’en Mêlent milite pour une meilleure représentation des femmes et des personnes LGBTQIA+ dans le monde de la musique, scène qui ne leur est pas toujours favorable. Pour ce faire, le festival propose une programmation composée de femmes et personnes queers. Bien avant les question de parité, l’initiative du festival a fait de lui le premier évènement international défendant la création musicale des artistes femmes.

Pour commencer Les Femmes s’en Mêlent en bonne et due forme, pourquoi ne pas se laisser tenter par le quatuor espagnol Melenas, à l’énergie garage rock des années 60-70 tout en divaguant sur un indie pop des années 90, pas piquée des hannetons !

La deuxième artiste dont on va parler n’est pas inconnue de l’industrie musicale. En 2014, après la belle galette qu’elle a pondue Not So Deep As A Well, Myriam Gendron s’est fait un nom sur la scène folk américaine et a remis le couvert pour un bel album en 2021. Le 17 novembre elle sera sur la scène du Café de la Danse.

Le 20 novembre, on se prend une bonne tasse de musique émergente, aux mélodies douces, textes crues, mais surtout beaucoup de sonorités éthérées. Regina Demina, Blanche Biau, et Dahlia Rebecca – trois concerts pour le prix d’un – nous envoûteront de leurs expérimentations musicales. Pour les amateur-ices de mélange de style, vous prendrez bien un peu de Habibi, fusion de girl-group des 60’s et du punk new-yorkais, en passant par la pop psyché du Moyen-Orient.

 

À lire aussi sur tsugi.fr : Mixtape 100% zouz : Calling Marian nous gâte avant Les Femmes s’en mêlent

 

Pour parler un peu d’électronique on retrouvera le duo Linea Aspera à la synth-pop élégante et dont les touches darkwave ci et là assombrissent l’univers des deux personnages. Pour finir cette sélection, comment ne pas mentionner Marguerite Thiam. Celle qui a commencé sa carrière artistique en tant qu’actrice est maintenant une chanteuse et musicienne accomplie. Sa musique mélange pop et poésie, tout en douceur et fluidité. On recommande.

Parmi tous ces beaux noms, on trouvera aussi Laventure, Skemer & Carriegoss, Maddy Street, Mafalda High et Rachael Lavelle, et beaucoup d’autres à venir ! Les Femmes s’en Mêlent accueillera également divers ateliers et conférences.

Le lien vers la billetterie

Visited 306 times, 7 visit(s) today