© DR

Les Flammes : la première cérémonie dédiée au rap aura lieu en mai 2023

Le 11 mai 2023, le Théâtre du Châtelet accueillera Les Flammes Awards. Né d’une alliance entre les medias majori­taire­ment rap Booska‑P, Yard et l’a­gence Smile Con­seil, l’événe­ment déja très atten­du à été détail­lé hier en con­férence de presse. 

Il était grand temps que ça arrive. Pour la pre­mière fois, “les cul­tures pop­u­laires” ‑selon le terme des organ­isa­teurs mais soyons clair on par­le bien de rap, r’n’b et de leurs dérivés — vont avoir le droit à une céré­monie  digne de ce nom. Loin des Vic­toires de la Musiques, qui offrent une vision sou­vent biaisées de ces cul­tures, cette céré­monie des Flammes à été crée afin de célébr­er “les cul­tures issues des quartiers pop­u­laires et la créa­tiv­ité de celles et ceux qui la font grandir”  Des cul­tures hier peu con­sid­érées, qui s’im­posent aujour­d’hui en France et qui, au fil des années ont large­ment inté­grées les codes, les références et le lan­gage du grand pub­lic : “dans un pays aus­si divers, la notion de “cul­ture pop­u­laire” ne peut plus être unique, elle doit être plurielle.”

 

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Instagram

 

Une pub­li­ca­tion partagée par Les Flammes Awards (@lesflammes)

À lire aussi Le rap a enfin droit à sa cérémonie avec les Flammes 🔥

Et qu’en est-il du vote ? Le proces­sus sera répar­ti en trois étapes. Tout d’abord, les acteurs du secteur de la musique et du diver­tisse­ment inscrivent leurs artistes dans les caté­gories dans lesquelles ils souhait­ent con­courir, sous réserve des cer­tains critères pré-établis. Vient ensuite la pré-sélection : les noms de ces pré­ten­dants vont être envoyé à une cinquan­taine de médias spé­cial­isés et général­istes, qui auront 72 heures pour choisir dix nom­inés par caté­gories. Ensuite, le pub­lic et le jury, répar­tis à 50% cha­cun, voteront via une plate­forme en ligne spé­ciale­ment conçue pour la céré­monie afin d’élire leurs préférences par­mi la sélec­tion finale. Le jury des Flammes sera par­i­taire et cha­cun sera le porte-voix d’un domaine d’ac­tiv­ité par­ti­c­uli­er, pour une représen­ta­tion équili­brée et hon­nête de l’in­dus­trie ! Cepen­dant, les noms des jury et celui du représentateur-ice demeurent jusqu’à présent un mystère…

On a hâte d’en savoir plus.

(Vis­ité 816 fois)