©Eric Krull

Les ventes de disques vinyles ont (probablement) explosé en 2020

L’an­née 2020 aura été fructueuse pour Discogs qui annonce dans son rap­port annuel une aug­men­ta­tion de 40% des ventes de vinyles sur sa plateforme.

La vente de dis­ques est un secteur qui s’ac­com­mode très bien de la crise économique due à la pandémie. 2020 aura vu une aug­men­ta­tion de 40,12% des ventes de vinyles sur Discogs avec un total de 11 961 998 galettes ven­dues. La plate­forme de revente en ligne peut se frot­ter les mains, avec une per­spec­tive épidémique qui ne sem­ble pas être prête de s’arranger dans l’im­mé­di­at. Con­fine­ments et autres couvre-feu ont rad­i­cale­ment changé nos habi­tudes de con­som­ma­tion, il était donc logique que les mélo­manes, inter­dits de con­certs et sor­ties, se tour­nent vers les dis­ques pour leur dépens­es en loisirs.

 

À lire également
Un obscur disque de breakbeat se vend 34 000€ : mais comment en est-on arrivé là ?

 

La plate­forme con­firme ain­si que le for­mat physique le plus pop­u­laire en 2020 est le vinyl, mais le CD et les cas­settes suiv­ent aus­si la ten­dance avec respec­tive­ment 37,18% et 33,33% d’aug­men­ta­tion du vol­ume des ventes sur l’an­née 2020. Pas de change­ment du côté du top 3 de la plate­forme, avec The Dark Side of the Moon de Pink Floyd, Abbey Road et Sgt. Pep­per’s Lone­ly Hearts Club Band des Bea­t­les qui sont tou­jours les trois dis­ques les plus col­lec­tion­nés par­mi les util­isa­teurs du site.

À not­er néan­moins que cette aug­men­ta­tion se fait dans le cadre d’une hausse glob­ale des ventes du com­merce en ligne. Discogs et autres sites de e‑commerce prof­i­tent de la pandémie notam­ment à cause de la fer­me­ture des vendeurs physiques : il fau­dra donc com­par­er les chiffres de Discogs avec les ventes des mag­a­sins pour savoir si 2020 aura véri­ta­ble­ment été une année excep­tion­nelle pour le vinyle.

vinyles

(Vis­ité 678 fois)