© DR

L’ex-Kraftwerk Karl Bartos va publier ses mémoires d’humain et de robot

Après une pub­li­ca­tion en alle­mand en 2017, les mémoires de Karl Bar­tos vont être pub­liées en anglais le 21 juil­let. Le musi­cien y revient notam­ment sur son par­cours comme per­cus­sion­niste de Kraftwerk de 1975 à 1990.

Il a été un robot. Entre 1975 et 1990, Karl Bar­tos s’est chargé des per­cus­sions dans le duo for­mé par Ralf Hüt­ter et Flo­ri­an Schnei­der. Plus que cela, il est devenu mem­bre à part entière du groupe, par­tic­i­pant active­ment à l’écriture des plus grands albums du groupe, comme The Man Machine en 1977 ou Com­put­er World en 1981. Avant de par­tir durant la com­po­si­tion de The Mix, lassé par le per­fec­tion­nisme acharné des deux lead­ers. Aujourd’hui, presque deux ans jour pour jour après la mort de Schnei­der, c’est tout ce par­cours qui est racon­té dans ses mémoires.

À lire également
Hommage à Florian Schneider : dix samples pour mesurer l’influence de Kraftwerk

Ini­tiale­ment pub­liées en alle­mand en 2017, elles béné­fi­cient aujourd’hui d’une tra­duc­tion anglaise. Inti­t­ulé The Sound Of The Machine, l’ouvrage sor­ti­ra le 21 juil­let chez l’éditeur Omnibus Press. Il y revient notam­ment sur sa décou­verte des Bea­t­les à l’âge de 12 ans, et bien sûr sa ren­con­tre avec Ralf et Flo­ri­an alors qu’il est étu­di­ant au Con­ser­va­toire de Düs­sel­dorf. Et surtout les séances de tra­vail dans le mythique stu­dio Kling Klang. Bar­tos dit de son livre :

J’essaye de décrire les secrets de nos ses­sions d’écriture, com­ment nous jouions comme des enfants et com­ment notre recherche mutuelle d’une nou­velle expres­sion artis­tique nous rendait heureux. Je révèle pourquoi notre musique – créée dans un monde analogique – a survécu à son sub­sti­tut dig­i­tal. Tel que je le vois, dans ses meilleurs moments, les com­po­si­tions sont un témoignage de notre recherche de la poésie cachée dans le son de la machine.”

Le livre retrace égale­ment son par­cours post-Kraftwerk avec la pub­li­ca­tion de quelques albums solo, et sa par­tic­i­pa­tion à l’éphémère super­groupe Elec­tric, en com­pag­nie de John­ny Marr des Smiths et Bernard Sum­n­er de New Order. En 2016, il déclarait à Vice : « C’est en réal­ité une com­bi­nai­son de trois livres. L’un est ma biogra­phie. L’autre est l’histoire de mon ancien groupe. Et le troisième est un livre sur la musique. » Ce qui explique la taille con­séquente du livre, avec ses 640 pages. On n’attend plus que la ver­sion française.

La pré­com­mande du livre est déjà disponible sur le site d’Omnibus Press.

(Vis­ité 476 fois)