Skip to main content
©Nicko Guihal
20 janvier 2021

Lire : dans une lettre ouverte, le ras-le-bol du Hellfest à la ministre de la Culture

par Céleste Ramis

Le Hellfest prend la parole à travers une lettre ouverte et réclame des réponses auprès de la ministre de la Culture Roselyne Bachelot.

L’ensemble de l’équipe du Hellfest, festival de musiques « extrêmes » (métal, hard rock, punk…) dont la prochaine édition est prévue à Clisson du 18 au 20 juin prochain, a adressé une lettre ouverte à la ministre de la Culture Roselyne Bachelot ce lundi 18 janvier (disponible ci-dessous).

Une « insupportable situation d’attente »

Suite à la prise de parole de Roselyne Bachelot sur RTL le 5 janvier, indiquant que les Français vont « aller dans les festivals cet été, on a du temps« , l’équipe du festival dénonce une « insupportable situation d’attente« . Ils indiquent que la préparation du festival coûte chaque mois plus de « 250 000 € en salaires, charges fixes et autres remboursements d’emprunts« , sans pour autant savoir si l’événement aura lieu. Le Hellfest perçoit peu d’aide de l’État : « À contrario de nombreuses autres associations culturelles (et parfois même de grands groupes cotés en bourse… *suivez notre regard*…), nous n’avons pas le privilège de percevoir de larges subventions publiques pour l’organisation de notre événement (0,1% des notre budget). »

« De notre côté on ne croise pas les doigts, on serre les fesses ! NON, nous n’avons pas le temps et il est urgent que vous en preniez conscience. »

 

À lire également
La ministre de la Culture l’affirme : en 2021, on retournera en festivals

 

Oui ou non ?

De plus, cette lettre relève un paradoxe : « Le Hellfest, grâce à la générosité et à la solidarité de son public, est le seul événement à avoir réussi à collecter 200 000 € de dons à destination du CHU de Nantes lors du premier confinement. Et pourtant, il sera celui qui percevra le moins d’aides de l’État ! » Par ailleurs, 99,75% des festivaliers n’ont pas souhaité être remboursés de l’édition 2020.

 

À lire également
Les festivals ont bien l’intention de reprendre en 2021, en témoigne cette lettre ouverte

 

La question finale est très claire : les festivals auront-ils lieu cet été, oui ou non ? « Avec une pression hospitalière moindre, combinée à une période estivale où l’on sait que ce virus est moins virulent, est-il concevable d’envisager la tenue de nos mégas événement ? Ou bien, devons-nous considérer dès maintenant que tant qu’une immunité collective ne sera pas atteinte, il sera impossible de remettre en place des événements accueillant des dizaines de milliers des spectateurs ? »

La lettre ouverte :

lettre ouverte Hellfest 1 lettre ouverte Hellfest 2 lettre ouverte Hellfest 3

Visited 46 times, 1 visit(s) today