©Sven Mandel

Marilyn Manson accusé d’agression par l’actrice Evan Rachel Wood

Dans un post Insta­gram, l’ac­trice améri­caine Evan Rachel Wood (star de la série West­world) a désigné Bri­an Warn­er alias Mar­i­lyn Man­son comme “son agresseur”.

« Je suis là pour expos­er cet homme dan­gereux (…) Le nom de mon agresseur est Bri­an Warn­er, con­nu dans le monde entier sous le nom de Mar­i­lyn Man­son » a con­fir­mé Evan Rachel Wood dans un post Insta­gram pub­lié ce lun­di 1er févri­er. La star de la série HBO West­world avait déjà pris la parole publique­ment, notam­ment dans les colonnes du mag­a­zine Rolling Stone en 2016, pour par­ler des abus « tox­iques men­taux, physiques et sex­uels » qu’elle avait subi dès l’âge de 18 ans par « un proche » sans jamais dire de nom.

Il a com­mencé son emprise sur moi lorsque j’étais ado­les­cente et a hor­ri­ble­ment abusé de moi pen­dant des années.”

En 2018, elle pre­nait posi­tion face au Con­grès améri­cain pour appuy­er une loi visant à mieux pro­téger les vic­times d’agressions sex­uelles. Aujourd’hui, l’actrice médi­atisée depuis l’âge de sept ans, ne veut plus garder le silence et décide de lever le voile sur l’identité de son “agresseur” et sur ses actes : “Il a com­mencé son emprise sur moi lorsque j’étais ado­les­cente et a hor­ri­ble­ment abusé de moi pen­dant des années.”

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Instagram

 

Une pub­li­ca­tion partagée par Evan Rachel Wood (@evanrachelwood)

« Je me tiens du côté des vic­times qui ne se tairont plus (…) j’en ai fini de vivre dans la peur des repré­sailles, de la calom­nie ou du chan­tage » poursuit-elle sur Insta­gram. La comé­di­enne de 33 ans à ren­con­tré Mar­i­lyn Man­son alors encore ado­les­cente, elle fut en cou­ple avec lui de 2007 à 2010. Elle l’ac­cuse d’avoir « abusé de moi de manière hor­ri­ble pen­dant des années. Il m’a lavé le cerveau et manip­ulé pour me soumet­tre… Je suis ici pour expos­er cet homme dan­gereux et inter­peller les pro­fes­sions qui l’ont lais­sé agir, avant qu’il ne détru­ise d’autres vies. »

Suite au témoignage poignant d’Evan Rachel Wood, d’autres femmes brisent l’omerta sur les réseaux soci­aux, comme Sarah McNeil­ly qui affirme que Bri­an Warn­er “l’en­fer­mait dans des cham­bres quand j’é­tais “méchante”, par­fois for­cée de l’en­ten­dre s’a­muser avec d’autres femmes”.

Mise à jour 2/2/21 : sur Insta­gram, Man­son s’est défendu dans un court texte :

Man­i­feste­ment, ma vie et mon art ont tou­jours été des aimants à con­tro­ver­s­es, mais ces dernières accu­sa­tions envers moi sont dis­tor­dent hor­ri­ble­ment de la réal­ité. Mes rela­tions intimes ont tou­jours été entière­ment con­sen­ties par mes parte­naires. Peu importe com­ment – ou pourquoi – d’autres choi­sis­sent de déna­tur­er le passé, ceci est la vérité.”

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Instagram

 

Une pub­li­ca­tion partagée par Mar­i­lyn Man­son (@marilynmanson)

 

À lire également
#MusicToo a récolté 302 témoignages de violences sexuelles dans le milieu de la musique
Erick Morillo : 10 victimes racontent leur viol et agression sexuelle
Accusé d’agressions sexuelles, le label de rock garage Burger Records ferme

 

(Vis­ité 2 459 fois)