Skip to main content
© DR / © Capture d'écran Youtube (The Sound Of C)
15 février 2023

Mort de Peter Renkens, leader du groupe de new beat derrière ‘The Sound of C’

par Emma Grandjean

Peter Renkens s’est éteint à l’âge de 55 ans. Il était le chanteur de Confetti’s, célèbre groupe belge de new beat. Connu à la fin des années 80 pour les singles « The Sound of C » ou « C in China ». Les raisons de son décès sont encore inconnues. 

C’est son ancien producteur Serge Ramaekers qui a annoncé la nouvelle sur son compte Instagram. « Je viens d’apprendre la triste nouvelle du décès de Peter Renkens. RIP ». Peter Renkens était à la tête de Confetti’s, groupe belge de new beat principalement actif entre 1988 et 1992.« L’enquête est toujours en cours » pour connaître les raisons de son décès. Le chanteur souffrant depuis de nombreuses années de troubles de santé mentale, avait déjà été hospitalisé en psychiatrie et n’avait pas pu participer au projet Confetti’s 2.0 à la fin des années 2000.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Serge Ramaekers (@sergeramaekers)

À l’origine, le concept de Confetti’s a été créé afin de faire la publicité du club du même nom, situé à Brasschaat près d’Anvers. Le groupe était alors composé d’un serveur de la boîte et de quatre clientes : Peter Renkens et les danseuses Marleen, Tania, Hilde et Daniella.

 

À lire aussi sur Tsugi.fr : And the (new) beat goes on

 

Et si leur premier morceau « The Sound of C » avait été imaginé de façon hasardeuse (un peu comme le groupe), il est finalement devenu un tube. Se vendant à 500 000 exemplaires en France et certifié disque d’argent. Le C du titre étant tiré du nom du club. Le clip avait également fait parler de lui : on y retrouvait le chanteur habillé en policier belge s’agitant dans une rue d’Anvers entouré des quatre danseuses, sous les regards des passants interloqués.

Le groupe était devenu l’un des plus grand ambassadeurs européens de la new beat. À la fin de l’aventure Confetti’s, les membres étaient revenus le temps d’un morceau sous le nom de C-mobility : « Kozack House« .

Serge Ramaekers s’est confié au média belge néerlandophone HLN. Pour lui, malgré son décès, Peter Renkins « vit incontestablement dans sa musique. [Il] souhaite aux membres de la famille restants beaucoup de force. Que Peter s’amuse bien là-haut ! » . Un triste événement pour tous les fans de new beat, genre musical au succès éphémère.

Visited 4 455 times, 19 visit(s) today