Nancy Jazz Pulsations, une prog soignée entre dancefloor, rap et tous les jazz

Fes­ti­val emblé­ma­tique crée en 1973, le Nan­cy Jazz Pul­sa­tions revient fort pour quinze jours de musique et de décou­vertes au coeur de Nan­cy du 1er au 15 octo­bre prochain. Avec plus de 150 con­certs, 9 scènes et 100.000 fes­ti­va­liers, la cité des ducs de Lor­raine assure un ray­on­nement certain. 

Cette année, le NJP a sor­ti le grand jeu en mis­ant tout sur l’é­clec­tisme de sa pro­gram­ma­tion. Fidèle à son iden­tité de nais­sance, le fes­ti­val a comme à son habi­tude annon­cé des noms tou­jours emblé­ma­tiques du Jazz : Melody Gar­dot, Anne Paceo, Gogo Pen­guin, le groupe Snarky Pup­py… Le fes­ti­val fait la part belle égale­ment aux jazz­women et jazzmen en devenir, en pro­posant une jolie sélec­tion d’artistes émer­gents. On aura donc l’oc­ca­sion de ren­con­tr­er pas mal de nou­velles têtes, comme la lon­doni­enne Emma-Jean Thack­ray dont la musique fusionne habile­ment jazz, soul et funk, qu’on avait adoré à la Mag­nifique Soci­ety ou encore Ash­ley Hen­ry, fig­ure de proue de la nou­velle scène jazz UK.

Pour notre plus grand plaisir, le NJP a activé le mode dance­floor cette année avec des dizaines de DJs pro­gram­més, et pas n’im­porte lesquels ! Préparez-vous donc à affron­ter l’en­voû­tante Mari­na Trench, la nou­velle per­le tech­no u.r. trax, ou encore Lefto et ses sets mélant hip-hop, rythmes africains et breaks de funk.

À lire aussi Nancy Jazz Pulsations : un festival de 7 à 77 ans

Mise à l’hon­neur du rap français, aus­si, avec de grands noms de la scène actuelle. Eesah Yasuke, Dinos et Jazzy Bazz seront présents le ven­dre­di 7 octo­bre au chapiteau pour brûler ça, tan­dis que le rappeur suisse Makala retourn­era le Mag­ic Mir­rors à l’oc­ca­sion d’une Mouse Par­ty pilotée par le seul et unique Meh­di Maïzi. Et ça ne s’ar­rête pas la ! Le fes­ti­val met égale­ment l’ac­cent sur les nou­veaux cracks de la scène actuelle (Lewis OfMan, Bon Voy­age, Novem­ber Ultra…) et lais­sera une grande place aux artistes du Grand-Est.

Bref. Cette année, il y en a vrai­ment pour tous les goûts et le plus dur sera finale­ment de choisir. En atten­dant, on vous laisse décou­vrir la pro­gram­ma­tion dans son inté­gral­ité juste ici.

(Vis­ité 339 fois)