©Capture d'écran YouTube

👀 [NSFW] AprĂšs avoir urinĂ© sur un fan sur scĂšne, la chanteuse de Brass Against s’excuse

AprĂšs avoir urinĂ© sur un fan (volon­taire) ven­dre­di dernier lors d’un con­cert, Sophia Urista du groupe de rock new-yorkais Brass Against a prĂ©sen­tĂ© ses excus­es dans un tweet pub­liĂ© hier soir. Un Pipi Gate qui pour­rait con­naĂźtre des suites judiciaires.

OĂč ter­mine le rock ’n’ roll et com­mence le dĂ©ra­page ? Étude de cas pra­tique ce ven­dre­di 12 novem­bre lors du con­cert du groupe de rock new-yorkais Brass Against au fes­ti­val Wel­come To Rockville en Floride (USA). AprĂšs que la front­woman du groupe Sophia Urista se soit plainte d’une envie pres­sante d’uriner en plein milieu de la reprĂ©sen­ta­tion, un fan prĂ©sent dans le pub­lic s’est portĂ© volon­taire
 pour recevoir l’urine de la chanteuse. Cette derniĂšre a fait mon­ter l’homme sur scĂšne, armĂ© d’une camĂ©ra, pour accom­plir cette performance.

Une scĂšne dev­enue virale sur les rĂ©seaux soci­aux qui a crĂ©Ă© le buzz autour du groupe. Quelques heures aprĂšs le con­cert, les autres mem­bres de Brass Against s’é­taient quelque peu dis­tan­ciĂ©s de l’acte de leur chanteuse : “Sophia s’est emportĂ©e. Ce n’est pas quelque chose Ă  quoi nous nous atten­dions, et ce n’est pas quelque chose que vous ver­rez Ă  nou­veau aux shows de Brass Against”, avaient-ils dĂ©clarĂ©s via un post Insta­gram.

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Instagram

 

Une pub­li­ca­tion partagée par Brass Against (@brassagainst)

 

Sophia Urista s’est, elle, con­fon­due en excus­es dans un tweet pub­liĂ© hier soir dans lequel elle explique avoir “poussĂ© les lim­ites trop loin” et affirme ne pas ĂȘtre “une artiste de choc”, remer­ciant au pas­sage ses fans pour leur soutien.

 

Si le groupe a par la suite Ă©tĂ© ban­ni par la NASCAR (Nation­al Asso­ci­a­tion for Stock Car Auto Rac­ing) – qui organ­ise le fes­ti­val Wel­come To Rockville – cette his­toire auraient pu con­naĂźtre des suites judi­ci­aires et ĂȘtre con­sid­érĂ©e comme un atten­tat Ă  la pudeur, un dĂ©lit puni d’un an d’emprisonnement et d’une amende de 1 000 dol­lars dans l’é­tat de Floride. Mais une mem­bre du pub­lic, qui Ă©tait accom­pa­g­nĂ©e de sa fille de 16 ans, n’a fait qu’ap­pel­er la police pour leur reporter l’in­ci­dent, sans dĂ©pos­er de plainte offi­cielle, rap­porte le jour­nal local. Toute­fois, le groupe n’est pas Ă  l’abri que quelqu’un d’autre aille jusqu’au bout de la dĂ©marche.

Ce n’est pas la pre­miĂšre fois qu’un acte extrĂȘme a lieu sur scĂšne. On se sou­vient d’Al­ice Coop­er Ă  qui ont avait jetĂ© un poulet vivant sur scĂšne, qui l’avait finale­ment rebal­ancĂ© dans la foule (la pau­vre bĂȘte avait fini broyĂ©e). De Princess Nokia qui Ă©tait descen­due dans la foule pour frap­per l’un des spec­ta­teurs qui l’avait insultĂ©e. Ou encore Donita Sparks, chanteuse du groupe L7, qui avait gra­cieuse­ment jetĂ© au pub­lic son tam­pon usagĂ©. Rock ‘n’ roll ?

(Vis­itĂ© 81 736 fois)