Skip to main content
© Diggers Factory
18 décembre 2023

On s’est commandé une box vinyle chez Diggers Factory

par Corentin Fraisse

On s’est laissés tenter. On a commandé une Box Vinyle de chez Diggers Factory, la « seule box qui vous laisse le choix de vos vinyles ». Et on ne peut que vous conseiller de faire la même chose : suivez le guide.

Bon ! Débutons par l’essentiel : Diggers Factory, c’est d’abord une plateforme de production et distribution de vinyles à la demande. Elle permet notamment à des artistes indépendants et/ou des projets émergents, de presser leurs productions sur un vinyle en édition limitée sur un modèle de précommande participatif. En prenant en charge le pressage, l’impression l’expédition , la distribution en magasin et également le design, le marketing.

diggers factory

© C. Fraisse

Mais autre chose nous intéresse aujourd’hui : même sans être un-e artiste indépendant-e, vous pouvez y commander vos vinyles ! Et vous pouvez même opter pour une Box Vinyle. Chez Tsugi ça nous faisait de l’oeil depuis quelques temps, on s’est laissés tenter. On a donc commandé une Box Vinyle de chez Diggers Factory. Deux choix s’offraient à nous : le dilemme, prendre soit un, soit deux vinyles pour offrir/recevoir une box contenant un (voire plusieurs, donc) vinyle(s) chaque mois. On a pris les deux vinyles par box.

———-

S’est présentée à nous une sélection de six vinyles, choisis avec minutie par Diggers Factory. Cette sélection respecte chaque mois une diversité dans les genres proposés (rock, rap, hip hop, jazz, soundtrack, classique, funk, electro…) L’un d’eux a fait mouche tout de suite, et collait parfaitement à Tsugi : Monument Ordinaire par Mansfield.TYA. Si la sélection ne vous charme pas tout de suite, vous aurez tout de même le choix entre 150 vinyles, avec une liste étendue : tous les styles et pas mal d’époques différentes.

diggers factory

C. Fraisse

Pour la seconde galette, aux cotés du duo Mansifled. TYA, on opte pour une compilation ‘Essential Works’ de Sarah Vaughan, divine chanteuse du siècle dernier. Comme pour pas mal de chanteurs-euses et artistes devenus légendes, Diggers Factory propose des éditions estampillées ‘Masters Of Jazz’ : ici pour Sarah Vaughan, le double-vinyle rassemble des enregistrements entre 1944 et 1962. Niveau livraison, plutôt rapide, puisqu’on a tout reçu moins de trois jours après avoir commandé. La boîte est belle, dedans on retrouve les deux vinyles choisis, et on s’en délecte à l’écoute. Dans la boîte, on a aussi reçu un chiffon pour nettoyer ses galettes. Pratique !

diggers facto

© C. Fraisse

Au moment de la commande, réfléchissez aux quelques avantages supplémentaires toujours sympas à prendre : pour 3 mois d’abonnement on vous file un tote-bag , pour 6 mois on vous fait cadeau d’un mois et on ajoute le tote-bag ; pour un an d’abonnement, deux mois sont offerts + le fameux tote-bag ; etc. Enfin dans cette box, le GROS + c’est le Golden Ticket:  chaque mois l’un-e des abonnés (tiré-e au sort) trouvera dans sa box le fameux billet doré -à la manière de Willy Wonka et Charlie- qui lui donnera droit à un cadeau de taille pour encore mieux profiter de sa collection de vinyles (avec à la clé enceintes, platines, meubles etc) soigneusement sélectionnés par Diggers Factory.

Pour vous aussi craquer sur la box, c’est par ici !
Profitez-en, tous leurs abonnements sont remisés à -25% jusqu’au 25 décembre

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Diggers Factory (@diggersfactory)

Visited 7 756 times, 1 visit(s) today