Skip to main content
© Camille Dampierre
7 mars 2023

Ouvrez vos chakras, Mokado débarque à la Maroquinerie pour une date unique

par Marion Sammarcelli

Le 6 avril 2023, Mokado donnera un concert mystique à la Maroquinerie. Pour cette unique date parisienne, le producteur de techno mélodique vous fera découvrir des contrées et des légendes que vous ne soupçonnez pas. Mystère. 

Depuis 2018, le percussionniste Sylvain Bontoux s’inscrit dans une démarche d’exploration via son projet de musique électronique Mokado. Et ce qui est sûr c’est qu’aujourd’hui, il a bel et bien trouvé son style : inégalable. Sa techno mélodique agrémentée d’airs joués au marimba ainsi que de percussions aux rythmes fatals nous envoie aux quatre coins du monde.

Rites chamaniques ? Légendes guerrières ? Mythes ? Esprits malicieux ou bienveillants ? Dans son nouvel album qui sort le 10 mars, Maskoj, Mokado s’inspire des univers folkloriques de populations du monde entier. Cela se ressent autant dans l’univers visuel qu’il construit autour de son projet que dans sa musique directement.

 

À lire également sur Tsugi.fr : DjREÏNE, Silly Boy Blue, Mokado… Les clips de la semaine

 

Maskoj veut dire « masque » en Espéranto, cet idiome international qui a vu le jour pour faciliter la communication entre tout ceux qui n’ont pas la même langue maternelle. Reconnu par l’UNESCO, ce dialecte est parlé sur cinq continents et dans 120 pays. L’usage de l’Espéranto confirme la volonté de Mokado : toucher le plus de personnes possibles et former une universalité.

Dans ce nouvel opus, on retrouve tout un scénario musical construit autour de neuf masques traditionnels empreints au mystère. Que se cache-t-il derrière ? Chaque track s’inspire d’une population, de ses croyances et de ses récits légendaires. Et de chaque population ressort un masque. Le folklore peut prendre tous les visages. Des Maoris, aux populations africaines en passant par des légendes asiatiques Mokado, lui-même masqué, semble nous inviter à une réflexion autour de notre identité, de notre nature profonde et de nos racines.

 

 

En présentant la pochette de Maskoj sur Instagram, le musicien écrit « Regardez bien, vous y verrez peut être votre propre masque » avant de citer l’essayiste et poète Ralph Waldo Emerson : « Notre société est comme un bal masqué, chacun y cache sa véritable nature et la révèle par le choix de son masque. » Le message est clair.

Rendez-vous à la Maroquinerie en le 6 avril pour (re)découvrir ses sonorités hybrides entre machines de musique électronique modernes, analogiques et instruments ancestraux. Pour les billets, c’est par ici !

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par MOKADO (@mokadomusic)

Visited 64 times, 1 visit(s) today