Skip to main content
© Oliverrowles
5 juin 2023

Paul Oakenfold accusé de harcèlement sexuel par son ex-assistante

par Vicky Pozzobon

L’illustre DJ britannique Paul Oakenfold -connu par un plus grand public pour avoir remixé des artistes tels que Madonna, U2, les Rolling Stones ou Britney Spears- est accusé d’harcèlement sexuel et de violation des règles du travail. Une nouvelle affaire qui s’ajoute à la longue liste d’histoires similaires qui ont ébranlé l’industrie musicale ces dernières années.

Dans une affaire qui s’ajoute à la longue liste des scandales de harcèlement sexuel, le célèbre DJ britannique Paul Oakenfold fait face à des accusations troublantes de la part d’une ancienne assistante. Jane Roe*, âgée de 24 ans, a déposé une plainte vendredi dernier devant la Cour supérieure de Los Angeles, contre Oakenfold et ses sociétés de gestion, New Frequency Management et Stepanek Management. Dans la plainte à cinq volets, Jane Roe réclame des dommages-intérêts dépassant les 25 000 dollars pour harcèlement sexuel et violation des règles du travail.

*Par souci d’anonymat, son nom a été modifié par la Cour supérieure de Los Angeles.

Des abus de pouvoir qui n’en finissent plus

Peu de temps après avoir été embauchée en octobre 2022, la plaignante a été assignée au poste d’assistante personnelle de Paul Oakenfold, travaillant au domicile même du DJ. Selon les détails divulgués, la nature des allégations prétend qu’à plusieurs reprises et sur quatre dates distinctes, le Britannique se serait exposé et masturbé devant elle. Ces comportements inappropriés auraient eu lieu dès le premier jour de travail de la jeune femme. Elle affirme avoir signalé ces incidents à la direction, mais au lieu de recevoir un soutien, elle aurait été contrainte de signer un accord de non-divulgation pour garder le silence. Sous la menace de perdre son emploi, Jane Roe aurait été forcée de signer cet accord. Après avoir accepté de rester silencieuse, elle a été autorisée à reprendre le travail, mais ses heures ont été réduites et elle a finalement été licenciée en mars 2023 pour « manque de travail ».

Ces allégations -il faudra les confirmer- contre Paul Oakenfold jettent une lumière crue sur les abus de pouvoir qui sévissent dans l’industrie de la musique. Malheureusement, elles s’inscrivent dans une tendance bien trop répandu où certaines artistes, souvent en position de pouvoir, abusent de leurs employés et de leur influence pour satisfaire leurs désirs personnels. C’est un environnement de travail toxique et préjudiciable, connu et vécu par de nombreuses personnes. Toutefois, des voix courageuses se lèvent de plus en plus pour dénoncer les abus et exiger des changements significatifs !

Visited 64 times, 1 visit(s) today