Skip to main content
6 mai 2019

Quand Pioneer quittait l’industrie du DJing

par Pier-Paolo Gault

On s’est habitué à voir la marque presque tous les soirs en club. Et pourtant… Alors même qu’elle est leader de l’industrie du matériel de DJ, qu’elle arbore pour 2018 un chiffre d’affaire de 200 millions de dollars, et qu’elle venait de sortir ce mois d’avril son séquenceur SQUID et son contrôleur DDJ-800, l’avenir de Pioneer DJ ne tient actuellement qu’à un fil.

En effet, depuis plusieurs années maintenant, la multinationale japonaise Pioneer Corporation connaît de sérieux problèmes financiers. En 2015, elle avait déjà dû céder 85% de Pioneer DJ, sa filiale, à la firme américaine KKR & Co. Depuis, elle ne cesse de se restructurer et a été récemment secourue financièrement à une valeur de 930 millions de dollars par l’entreprise chinoise Baring Private Equity Asia, avec des licenciements en contre-partie.

Mais selon le média japonais Nikkei Business, la situation empire. Aujourd’hui, c’est bien l’intégralité de Pioneer DJ qui est en jeu, puisque les enchères pour vendre le reste de la marque ont déjà commencé, nous apprend-il. Celles-ci s’élèvent à plus de 60 milliards de yen – soit approximativement 500 millions d’euros. En cédant sa seule filiale consacrée au matériel de musique électronique, Pioneer Corporation se retirera donc de l’industrie du DJ. La fin d’une ère.

Visited 62 times, 1 visit(s) today