Pioneer quitte l’industrie du DJing

On s’est habitué à voir la mar­que presque tous les soirs en club. Et pour­tant… Alors même qu’elle est leader de l’industrie du matériel de DJ, qu’elle arbore pour 2018 un chiffre d’affaire de 200 mil­lions de dol­lars, et qu’elle venait de sor­tir ce mois d’avril son séquenceur SQUID et son con­trôleur DDJ‐800, l’avenir de Pio­neer DJ ne tient actuelle­ment qu’à un fil.

En effet, depuis plusieurs années main­tenant, la multi­na­tionale japon­aise Pio­neer Cor­po­ra­tion con­naît de sérieux prob­lèmes financiers. En 2015, elle avait déjà dû céder 85% de Pio­neer DJ, sa fil­iale, à la firme améri­caine KKR & Co. Depuis, elle ne cesse de se restruc­tur­er et a été récem­ment sec­ou­rue finan­cière­ment à une valeur de 930 mil­lions de dol­lars par l’entreprise chi­noise Bar­ing Pri­vate Equi­ty Asia, avec des licen­ciements en contre‐partie.

Mais selon le média japon­ais Nikkei Busi­ness, la sit­u­a­tion empire. Aujourd’hui, c’est bien l’intégralité de Pio­neer DJ qui est en jeu, puisque les enchères pour ven­dre le reste de la mar­que ont déjà com­mencé, nous apprend‐il. Celles‐ci s’élèvent à plus de 60 mil­liards de yen — soit approx­i­ma­tive­ment 500 mil­lions d’euros. En cédant sa seule fil­iale con­sacrée au matériel de musique élec­tron­ique, Pio­neer Cor­po­ra­tion se retir­era donc de l’industrie du DJ. La fin d’une ère.

(Vis­ité 17 629 fois)