Playlist : on connait les noms des finalistes du Prix Société Ricard Live Music !

Les dix artistes encore en lice pour le Prix Société Ricard Live Music sont désor­mais con­nus. Le jury com­posé de neuf pro­fes­sion­nels et des inter­nautes (le “vote du pub­lic” comp­tant pour une voix) a tranché par­mi plus de 1400 par­tic­i­pants. Jusqu’à la fin de l’année 2018, la team Société Ricard Live Music filmera ces dix groupes ou musi­ciens au cours de ses­sions live pour lesquelles cha­cun dis­pose de la plus grande lib­erté con­cer­nant le lieu du tour­nage. C’est à par­tir de ces dix vidéos mis­es en ligne par la suite que le jury et les inter­nautes désigneront le lau­réat du con­cours.

Spoil­er alert : Le grand vain­queur se trou­ve par­mi les dix noms ci‐dessous !

  • Bay. Le groupe se com­pose de Fabi­enne Débarre, mem­bre et chanteuse du groupe Ever­green, de l’écrivain Guil­laume Poux, et de Mark Neary, bassiste ici mais aus­si multi‐instrumentiste ayant col­laboré avec Adele, U2 ou Noel Gal­lagher. Avec un seul morceau en ligne inti­t­ulé “Hiroshi­ma”, Bay annonce une électro‐pop joueuse aux jolis textes chan­tés en français.
  • Form. Le quatuor pro­pose une électro‐pop tein­tée de soul. On cite James Blake, Jun­gle ou Radio­head par­mi leurs inspi­ra­tions, mais c’est un son qui leur est pro­pre, pré­cis et léché qui émane de leurs morceaux. Les voix d’Adrien et Haus­mane se super­posent et se com­plè­tent pour définir une sig­na­ture sin­gulière très réussie.
  • Mar­gaux Simone. Simone de Beau­voir, Simone Sig­noret, Simone Veil ou Nina Simone, au delà d’un petit côté désuet, le nom a de quoi inspir­er. C’est en tout cas dans toutes ces per­son­nal­ités — mais aus­si chez Lana Del Rey ou Neil Young — que Mar­gaux Simone puise ses idées et les retran­scrit dans une pop fausse­ment rétro.
  • Mikano. Une chose est sûre avec Mikano : le coup de coeur est partagé. Un Français qui rappe en anglais avec une habileté rare, auteur cette année d’un bel (et con­séquent) EP de neuf titres sor­ti sur son label Clear Water.
  • Pablo Alfaya. Un Grenoblois tombé dans la musique étant petit. Évo­quant des influ­ences comme les Bea­t­les ou les Beach Boys, Pablo Alfaya inter­prète une pop vaporeuse et envoû­tante qui donne envie de sourire et danser.
  • Galo DC. Une gui­tare, une bat­terie, une voix et de l’amour. C’est la déf­i­ni­tion de ce duo de rock français usant et tor­dant les codes de la pop pour en extraire leur pro­pre son. Les frères Max et Ben sont passés par le jazz, le rap ou le hard­core avant d’arriver à cette nou­velle for­ma­tion onirique à l’imagerie très urbaine.
  • Solal Roubine. Un peu de pos­i­tiv­ité par les temps qui courent ? C’est l’idée qu’on se fait de la musique de Solal. Une pop planante pleine de joie et d’irrévérence évo­quant les petits moments du quo­ti­di­en dans une ver­sion mod­erne de la var­iété. Un son qui fait du bien.
  • Météo Mirage. C’est un quatuor qui qual­i­fie sa musique de “jolie psy pop”. Un groupe pop‐rock qui chante dans la langue de Molière et varie les rythmes et les ambiances. Entre bal­lades intro­spec­tives, rafales de syn­thés, et chanté‐parlé, Météo Mirage se joue des rebondisse­ments et racon­te des his­toires en chan­son.
  • Dampa. Un duo élec­tron­ique com­posé d’Angéline et Vic­tor. La pre­mière chante et rappe, le sec­ond est aux machines. Ayant déjà joué au Chantier des Fran­cos, aux Inouïs du Print­emps de Bourges ou encore en pre­mière par­tie de Vital­ic, le duo aux sonorités électro‐trap présente un hip‐hop per­son­nel et décom­plexé qui fait se retourn­er.
  • Ysé Sauvage. Une nou­velle chanteuse de folk ? Oui, mais pas que. Ysé Sauvage vous et nous embar­que dans un monde qu’elle crée de toutes pièces à l’aide de ses instru­ments. Une gui­tare, un clavier, un vio­lon­celle et des per­cus­sions pour un assem­blage qu’elle met en place sur scène grâce à un loop­er. Joli.

C’est le 24 jan­vi­er prochain, lors de la Paris Radio Night du Salon de la Radio que sera dévoilé le grand gag­nant, à l’occasion d’un show­case au Cabaret Sauvage. Les dix final­istes ne seront pas en reste puisqu’ils se pro­duiront égale­ment à l’occasion du fes­ti­val organ­isé par Ricard les 15, 16 et 17 jan­vi­er au Café de la Danse. Jolie nou­veauté cette année : cha­cun des artistes du top 10 invit­era un artiste du top 100 à se pro­duire en live au cours des soirées Carte Blanche de la Société Ricard Live Music au (par­don), le bar lancé par nos con­frères de Brain rue Oberkampf à Paris. Ces soirées de con­certs se tien­dront chaque mer­cre­di — à quelques excep­tions près, fêtes de fin d’année oblig­ent — à compter du 5 décem­bre, et jusqu’au 27 févri­er.

Une mise en avant non nég­lige­able pour des artistes émer­gents qui ne man­quent pas de tal­ent. On vous a con­coc­té une petite playlist pour vous faire une idée :

(Vis­ité 283 fois)