Skip to main content
Main stage du festival marvellous Island en 2018 / © Alban_Gendrot
2 décembre 2020

Plusieurs festivals annulés cet été ont été indemnisés. Bravo Technopol.

par Théo Poddevin

Grâce à l’intervention de Technopol et au soutien des collectivités, plusieurs festivals annulés au dernier moment cet été ont reçu une indemnisation.

C’est le genre de nouvelle qu’il est particulièrement plaisant de lire. Grâce à l’intervention de Technopol auprès de la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles), de la DGCA (Direction générale de la Création Artistique) et du CNM (Centre National de la Musique), plusieurs festivals ont pu obtenir une indemnisation de la part des pouvoirs publics pour compenser (un peu) leur annulation au dernier moment.

 

À lire également
Les festivals ont bien l’intention de reprendre en 2021, en témoigne cette lettre ouverte

 

Le Millésime, Family Piknik, Dream Nation, Marvellous Island ou le Sarcus Festival ne sont que quelques noms parmi la liste beaucoup plus longue des festivals dont l’édition 2020 devaient se tenir cet été. Édition pour laquelle ils avaient fourni un travail colossal afin qu’elle respecte les protocoles sanitaires en vigueur, après avoir obtenu des autorisations de la part des mairies et des préfectures. Et pourtant, à la dernière minute, les pouvoirs publics ont fait marche arrière et les ont annulés.

On vous laisse imaginer l’effet que cela a pu avoir sur ces structures, souvent indépendantes. Les frais engagés en production, booking et voyages représentent des pertes abyssales de parfois plusieurs centaines de milliers d’euros, faisant (forcément) peser sur la plupart la menace du dépôt de bilan. Sans compter les problèmes de remboursement des billets, qui ont agacé les festivaliers autant que les festivals.

 

À lire également
Pourquoi certains festivals ne peuvent toujours pas vous rembourser (même 6 mois après)

 

Fort heureusement Technopol est intervenu : « Tout s’est enclenché dès l’intervention de Technopol qui a permis de mettre l’accent sur notre existence et notre activité. En effet, nous avons été pris en considération et aidés », explique Tom Pooks de Family Piknik, qui remercie l’association.

Tommy Vaudecrane, président de Technopol, nous explique : « La liste complète des festivals n’est pas connu mais Technopol s’est concentré sur les festivals qui avaient maintenu leur édition l’été dernier avant d’être annulés, au dernier moment. Les aides viennent principalement des DRAC et les montants ne sont pas divulgués mais pour certains on parle de plusieurs dizaines de milliers d’euros, voire plus ». De bonne augure pour l’année 2021 donc !

Visited 5 times, 1 visit(s) today