Skip to main content
Border City 2020 / ©Clement Beny
15 février 2021

Plusieurs lieux parisiens pourront proposer des open airs cet été

par Antoine Barsacq

La Mairie de Paris a publié sur son site une liste de lieux parisiens qui pourront accueillir des événements en plein air à partir du printemps, si la situation sanitaire le permet bien sûr. Centres événementiels, gares et places sont envisagés pour accueillir les open airs de l’été 2021.

« Il est envisageable que durant la saison estivale 2021, la situation sanitaire relative à la COVID-19 permette, sous certaines conditions, l’organisation d’événements en plein air. Dans cette perspective, la Ville de Paris et ses partenaires recensent des lieux extérieurs susceptibles d’accueillir des événements festifs et culturels à partir du printemps. »

Ce communiqué publié par la Mairie de Paris peut redonner espoir aux habitants de la capitale de passer un été festif. La ville a mis à disposition une carte ainsi qu’une liste de tous les lieux disponibles en région parisienne pouvant accueillir des événements, dans une démarche d’aide aux acteurs de la nuit, dont leurs établissements sont fermés depuis presque un an.

Frédéric Hocquard, adjoint à la maire de Paris en charge du tourisme et de la vie nocturne, évoquait en novembre dernier la possibilité de confier aux clubs l’exploitation de lieux à l’air libre dans une interview chez Regards. On retrouve ainsi sur cette liste le Paris Event Center, la place de la République ou la gare Saint Lazare, qui sont envisagés pour accueillir les événements de cet été. Également élu président de la Fédération Nationale des Collectivités territoriales pour la Culture (FNCC) le 8 février, l’adjoint d’Anne Hidalgo concertait la semaine dernière les acteurs de la nuit parisienne :

Malgré le maintien de la fermeture des clubs, l’accalmie de l’été dernier avait permis au monde de la nuit de reprendre reprendre un peu vie entre deux confinements. Avec des événements open airs comme Border City aux docks de Paris, on avait pu danser avec des pointures de la scène électronique française comme I Hate Models ou Mézigue. En cette période anxiogène de couvre-feu, on peut espérer que ce minimum de soirées se tienne encore cet été alors qu’on redoute d’autres annulations de festivals comme dernièrement Solidays.

 

À lire également
Solidays 2021 est peut-être annulé, mais pas la lutte contre le sida

 

Visited 19 times, 1 visit(s) today