Skip to main content
©Vidéo de Mediapart
12 février 2021

Pomme : « De mes 15 à mes 17 ans, j’ai été manipulée, harcelée moralement et sexuellement »

par Antoine Barsacq

Dans une lettre ouverte sur le site de Mediapart, Pomme dénonce les violences sexistes et sexuelles qu’elle a subies dans l’industrie musicale. Dans la continuité du mouvement #MusicToo, elle espère le changement et témoigne de sa solidarité avec toutes les victimes.

C’est une déclaration de plus qui secoue une industrie musicale déjà empêtrée dans les scandales de violences sexuelles. Dans une lettre ouverte et une vidéo publiée hier par Mediapart, Pomme parle de son vécu à ses débuts dans la musique, alors qu’elle n’était encore qu’une jeune adolescente de 15 ans. Elle raconte que pendant deux ans, elle a été victime d’harcèlements et de sollicitations sexuelles d’hommes riches et influents beaucoup plus vieux qu’elle. Dans cet univers où elle doit être « sexy », sont quotidien est ponctué par les remarques sexistes d’artistes et producteurs masculins : « J’aurais dû te baiser« , « Sois plus sexy, moins enfant« , raconte-t-elle.

« Il a fallu des années avant que je prenne conscience de ce qu’il s’était passé et puisse y attribuer les mots justes. »

C’est une pression omniprésente qui a sapé et sape encore aujourd’hui sa santé mentale : « Il a fallu des années avant que je prenne conscience de ce qu’il s’était passé et puisse y attribuer les mots justes ». Manipulée et sans choix artistiques, ces deux longues années de violences physiques et mentales l’ont laissée traumatisée.

 

À lire également
#MusicToo a récolté 302 témoignages de violences sexuelles dans le milieu de la musique
Marilyn Manson accusé d’agression par l’actrice Evan Rachel Wood
Balance ton DJ veut dénoncer les violences sexuelles dans le milieu du DJing

 

Forte de son succès après deux albums et une nomination aux Victoires de la musique, Pomme veut « ne plus laisser régner la peur » et espère que « le changement va s’imposer« . Cette lettre ouverte mentionne ainsi l’action du mouvement #MusicToo qui a recueilli plus de 300 témoignages cet été de violences sexistes et sexuelles dans l’industrie musicale. Dans la continuité des mouvements MeToo Gay et MeToo Inceste, la parole des victimes de ces violences continue de se libérer.

Visited 102 times, 1 visit(s) today