Positive Education 2018. Photo : Emma Vernet

Positive Education 2019 dévoile sa programmation complète !

L’un des fes­ti­vals français les plus exci­tants de ces dernières années com­mence à voir les choses en grand ! Après le joli suc­cès de son édi­tion 2018, Pos­i­tive Edu­ca­tion revien­dra en ter­res stéphanois­es du 7 au 11 novem­bre. Un rendez-vous tech­no — mais pas que ! — plus long donc, avec une pro­gram­ma­tion sur cinq jours lais­sant plus de places aux têtes d’af­fiche. Jeff Mills, Hele­na Hauff ou Dave Clarke sont ain­si atten­dus dans les décors indus­triels de la Cité du Design de Saint-Etienne, le QG du Pos­i­tive Edu­ca­tion depuis deux ans. Mais l’essence du fes­ti­val reste la même : faire décou­vrir de nou­velles sonorités, décloi­son­ner les gen­res, ne rien s’in­ter­dire, en invi­tant notam­ment Lena Wil­likens et Vladimir Ivkovic, deux rési­dents du club d’avant-garde de Düs­sel­dorf Le Salon des Ama­teurs, ou bien Deena Abdel­wa­hed qui, avec son pre­mier album Khon­nar, fait se ren­con­tr­er chants arabes et tech­no pointue.

Trois scène, 3500 per­son­nes, AZF, Théo Muller, The Dri­ver aka Manu Le Malin, Aux88, Lon­er, Over­mono, Polar Iner­tia, Bam­bounou & Batu, Dbridge, Shlø­mo ou encore The Pilotwings à l’af­fiche, pour une édi­tion qui ne cache pas ses nou­velles ambi­tions tout en souhai­tant rester brute, à taille humaine et abor­d­able… Incon­tourn­able.

L’image contient peut-être : texte

Mais si comme Saint-Thomas vous ne croyez que ce que vous voyez, ça tombe plutôt bien : il y a quinze jours le fes­ti­val partageait enfin l’after-movie de son édi­tion 2018, un court-métrage de dix min­utes ser­ti de belles images de danse et d’in­ter­views des grands habitués du crew (Simon Cell, Vladimir Ivkovic, Deuil 1500 du col­lec­tif mar­seil­lais Metaphore ou le local de l’é­tape A Strange Wed­ding). A voir :

Plus d’in­fos et bil­let­terie sur l’event Face­book du fes­ti­val.  

(Vis­ité 1 543 fois)