© Nathalie Masduraud et Valérie Urrea

Pour son nouveau clip, Léonie Pernet dirige une cérémonie étrange et émouvante

Elle fait par­tie des artistes les plus pas­sion­nantes de la nou­velle généra­tion. La rémoi­se Léonie Per­net a trou­vé sa place en deux albums entre pop et élec­tron­ique som­bre mais poignante. Elle con­firme cette orig­i­nal­ité avec la mise en image fan­tas­magorique de “Mon Amour, Tu Bois Trop”, un des titres les plus forts de son dernier album.

Avec son deux­ième disque, Le Cirque de Con­so­la­tion  sor­ti en novem­bre dernier, Léonie Per­net a prou­vé qu’elle est une des artistes les plus orig­i­nale de sa généra­tion. Plus lumineux et affir­mé que The Crave en 2018, tout en con­ser­vant inten­sité et ambi­tion, ce disque tou­jours pub­lié par InFiné amorce un virage pop, flir­tant avec la chan­son française, sans se détourn­er totale­ment de l’am­biance elec­tro un peu dark du pre­mier. Une réus­site. Et pour ceux qui ne l’auraient pas encore décou­verte, ce nou­veau clip est l’oc­ca­sion parfaite.

À lire également
🔊 Ce nouvel album frontal, massif, mystérieux de Léonie Pernet

Titre d’ouverture de l’album, “Mon Amour Tu Bois Trop” est un con­cen­tré des qual­ités de ce disque, mag­nifié par une pro­duc­tion impec­ca­ble. Réal­isées par les doc­u­men­taristes Nathalie Mas­du­raud et Valérie Urrea (notam­ment autri­ces de H24, 24 heures dans la vie d’une femme en 2021, dont Léonie Per­net a réal­isé la bande-son), les images et le cli­mat étrange du clip col­lent par­faite­ment à l’am­biance du morceau. Trans­posant dans un décor gris de voie fer­rée désaf­fec­tée le principe des funer­al bands de la Nouvelle-Orléans, ces fan­fares qui accom­pa­g­nent les cortèges funéraires, la vidéo joue avec l’idée de la résur­rec­tion. Par­fois désta­bil­isant, presque inquié­tant, mais bizarrement drôle en même temps, le petit film dégage une émo­tion récon­for­t­ante. Comme une main ten­due dans le brouil­lard. Et parce que l’émotion se trou­ve tou­jours décu­plée en live, Léonie Per­net est en con­cert le 25 mars au Tri­anon à Paris.

(Vis­ité 973 fois)