© Elliott Bossé

🔊 Premier degrĂ© fumeux et trois tracks de live : le nouvel EP de Ouai StĂ©phane

Le tal­ent cou­plĂ© Ă  un sens de l’au­todĂ©ri­sion dĂ©li­cieuse­ment maĂźtrisĂ© se charge de par­faire l’im­age de Ouai StĂ©phane. Un pro­duc­teur aus­si attachant que douĂ© dans la musique. La sor­tie de son sĂ©duisant EP de trois morceaux, trĂšs logique­ment et sans trop de sur­prise appelĂ© EP de trois musiques, est lĂ  pour nous rap­pel­er les fon­da­men­taux de la musique de cet anti­hĂ©ros : spon­tanĂ©itĂ© et pre­mier degrĂ©. 

Trop penser ou trop rĂ©flĂ©chir nuit Ă  la spon­tanĂ©itĂ©. “Vous ne vous mouillez pas en lançant ce genre de banal­itĂ©â€, nous direz-vous. Pour­tant, la musique et les con­cepts que pro­posent Ouai StĂ©phane sem­blent con­tredire ce tru­isme. Dans son nou­v­el EP le pro­duc­teur franco-irlandais se lĂąche et, d’une sim­ple idĂ©e de met­tre sur EP trois morceaux qu’il fai­sait tourn­er en con­cert, est nĂ©e l’idĂ©e d’un pro­jet court bien pen­sĂ©. Un pro­jet spon­tanĂ©, sim­ple, du moins en apparence seule­ment. La com­mu­ni­ca­tion lunaire, Ă©va­sive et au pre­mier degrĂ© un peu jouis­sif, n’aident pas Ă  dĂ©mon­tr­er le con­traire et pour­tant
 “Pre­miĂšre Musique : C’était mon intro en live pen­dant un bout de temps. Du coup, je pense que c’est bien de com­mencer l’EP avec !”, com­mente Ouai StĂ©phane, d’une logique implaca­ble. Il enchaine : “Prochaine Musique : C’était sou­vent le 2Ăšme morceau que je jouais aprĂšs l’intro en live. Alors, pareil, logique que ce soit la prochaine musique.” Avant de con­clure par “DerniĂšre Musique, ba c’est la derniĂšre musique de l’EP de trois musiques.” C’est ce cĂŽtĂ© pre­mier degrĂ© qu’on se prend en pleine face au pre­mier abord, et qui nous rap­pelle ce pote ‑passez-nous l’expression- un peu “neuneu” qui rend finale­ment le per­son­nage de StĂ©phane si attachant.

 

À lire Ă©galement
Le gĂ©nial Ouai StĂ©phane a sorti la premiĂšre compile uniquement d’outros

 

Mais il ne faut pas s’ar­rĂȘter lĂ . La musique vient con­tre­bal­ancer cette pre­miĂšre impres­sion de spon­tanĂ©itĂ©. Ouai StĂ©phane est une sorte de hĂ©ros, un anti­hĂ©ros certes, mais un hĂ©ros tout de mĂȘme ! “DerniĂšre musique” tient un cĂŽtĂ© psy­chĂ©dĂ©lique don­nĂ© par son rythme low tem­po. Cou­plĂ© Ă  la cav­ale inces­sante des per­cus­sions breakĂ©es, on est dĂ©sor­mais loin ‑trĂšs loin mĂȘme- de l’im­age de gen­til bon­homme qu’il se donne. Seule “Pre­miĂšre musique” garde cette part de pre­mier degrĂ© fumeux. Le morceau prend ce rĂŽle de pas­sage entre le per­son­nage Ouai StĂ©phane, et le com­pos­i­teur. “Prochaine musique” est un bon­bon doux et sucrĂ© aux pre­miĂšres bouchĂ©es puis acide plus on se rap­proche du cƓur, une jolie mise en bouche avant le dernier morceau aux influ­ences venues d’outre-manche d’oĂč Ouai StĂ©phane tient aus­si ses origines.

(Vis­itĂ© 343 fois)