Skip to main content
©Eitan Miskevich
1 septembre 2020

Public Enemy revient avec les Beastie Boys ou Run-DMC sur un nouvel album nécessaire

par Léonie Ruellan

Après avoir annoncé l’éviction de Flavor Flav du groupe en avril dernier – ce qui ne serait finalement qu’une opération marketing – les légendes du hip-hop new-yorkais Public Enemy signent un 15ème album, sur le label historique Def Jam qu’ils avaient quitté en 1999.

Update 1/09/2020 : la tracklist a été dévoilée et révèle de très prestigieux featuring avec Run-DMC, George Clinton, DJ Premier, Ice-T ou Mike D et Ad-Rock des Beastie Boys. Voir la tracklist complète en fin d’article.

De l’album What You Gonna Do When the Grid Goes Down attendu pour le 25 septembre, on connaît déjà les singles « State of the Union (STFU) » et le remix de « Fight the Power », le titre légendaire sorti en 1989. Ces deux morceaux dévoilés cet été montrent que Public Enemy n’a rien perdu de sa superbe et encore moins de sa plume trempée dans le vitriol. « State of the Union (STFU) » fustige le « clown » et  « dictateur » Donald Trump, et appelle à voter contre lui : « Quatre ans de plus vont vous étriper, vider, sécher, faucher ». Quant au remix de « Fight the Power » qui invite Nas, Rapsody, Black Thought, YG, Questlove et Jahi, il conserve les couplets originaux et la thématique : le racisme et les violences policières, toujours d’actualité même 30 ans après la sortie du morceau.

Trois ans après leur dernier disque, Nothing Is Quick in the Desert (2017), ce nouvel album a une saveur particulière, puisqu’il est signé sur Def Jam Recordings. Fondé en 1984, le label de Russell Simmons et Rick Rubin fut précurseur dans le hip-hop et a fait connaître au monde des artistes comme les Beastie Boys, Run-DMC et Public Enemy. En 1999, le groupe quittait le label, souhaitant faire diffuser leur œuvres intégralement en ligne. En 2020, ils se réconcilient avec Def Jam : « Les institutions culturelles sont importantes. Faire partie intégrante de l’une d’elles est un honneur qui nous ait accordé et qu’on se doit de défendre », a déclaré Chuck D. « Les chansons de Public Enemy sont pour toujours des empreintes sonores inscrites dans le sable du temps. Il est temps, et c’est nécessaire, de refaire du bruit depuis un endroit qui est notre maison. Fight the power 2020. » Et Flavor Flav d’ajouter : « Def Jam est la maison dans laquelle nous avons grandi. C’est bon d’être à la maison. »

 

À lire également
Le docu sur l’âge d’or des Beastie Boys est là

 

Il semblerait que What You Gonna Do When the Grid Goes Down tombe à pic, puisque les États-Unis pourraient bien avoir besoin du légendaire rap conscient de Public Enemy pour affronter la crise sociale qu’ils traversent ces derniers temps. Un album qu’on présage anti-Trump et pro-Black Lives Matter. Il faudra attendre le 25 septembre pour le découvrir.

Tracklist

01 When The Grid Goes Down [ft. George Clinton] 02 Grid [ft. Cypress Hill and George Clinton] 03 State of the Union (STFU) [ft. DJ Premier] 04 Merica Mirror [ft. Pop Diesel] 05 Public Enemy Number Won [ft. Mike D, Ad-Rock and Run-D.M.C.] 06 Toxic
07 Yesterday Man [ft. Daddy-O] 08 Crossroads Burning (Interlude) [ft. James Bomb] 09 Fight The Power: Remix 2020 [ft. Nas, Rapsody, Black Thought, Jahi, YG and Questlove] 10 Beat Them All
11 Smash The Crowd [ft. Ice-T, PMD] 12 If You Can’t Join Em Beat Em
13 Go At It [ft. Jahi] 14 Don’t Look At The Sky (Interlude) [ft. Mark Jenkins] 15 Rest In Beats [ft. the Impossebulls] 16 R.I.P. Blackat
17 Closing: I Am Black [ft. Ms. Ariel]

Visited 45 times, 1 visit(s) today