©Eitan Miskevich

Public Enemy revient avec les Beastie Boys ou Run-DMC sur un nouvel album nécessaire

Après avoir annon­cé l’évic­tion de Fla­vor Flav du groupe en avril dernier – ce qui ne serait finale­ment qu’une opéra­tion mar­ket­ing – les légen­des du hip-hop new-yorkais Pub­lic Ene­my sig­nent un 15ème album, sur le label his­torique Def Jam qu’ils avaient quit­té en 1999.

Update 1/09/2020 : la track­list a été dévoilée et révèle de très pres­tigieux fea­tur­ing avec Run-DMC, George Clin­ton, DJ Pre­mier, Ice‑T ou Mike D et Ad-Rock des Beast­ie Boys. Voir la track­list com­plète en fin d’article.

De l’al­bum What You Gonna Do When the Grid Goes Down atten­du pour le 25 sep­tem­bre, on con­naît déjà les sin­gles « State of the Union (STFU) » et le remix de « Fight the Pow­er », le titre légendaire sor­ti en 1989. Ces deux morceaux dévoilés cet été mon­trent que Pub­lic Ene­my n’a rien per­du de sa superbe et encore moins de sa plume trem­pée dans le vit­ri­ol. « State of the Union (STFU) » fustige le « clown » et  « dic­ta­teur » Don­ald Trump, et appelle à vot­er con­tre lui : « Qua­tre ans de plus vont vous étriper, vider, séch­er, fauch­er ». Quant au remix de « Fight the Pow­er » qui invite Nas, Rap­sody, Black Thought, YG, Quest­love et Jahi, il con­serve les cou­plets orig­in­aux et la thé­ma­tique : le racisme et les vio­lences poli­cières, tou­jours d’ac­tu­al­ité même 30 ans après la sor­tie du morceau.

Trois ans après leur dernier disque, Noth­ing Is Quick in the Desert (2017), ce nou­v­el album a une saveur par­ti­c­ulière, puisqu’il est signé sur Def Jam Record­ings. Fondé en 1984, le label de Rus­sell Sim­mons et Rick Rubin fut précurseur dans le hip-hop et a fait con­naître au monde des artistes comme les Beast­ie Boys, Run-DMC et Pub­lic Ene­my. En 1999, le groupe quit­tait le label, souhai­tant faire dif­fuser leur œuvres inté­grale­ment en ligne. En 2020, ils se réc­on­cilient avec Def Jam : « Les insti­tu­tions cul­turelles sont impor­tantes. Faire par­tie inté­grante de l’une d’elles est un hon­neur qui nous ait accordé et qu’on se doit de défendre », a déclaré Chuck D. « Les chan­sons de Pub­lic Ene­my sont pour tou­jours des empreintes sonores inscrites dans le sable du temps. Il est temps, et c’est néces­saire, de refaire du bruit depuis un endroit qui est notre mai­son. Fight the pow­er 2020. » Et Fla­vor Flav d’a­jouter : « Def Jam est la mai­son dans laque­lle nous avons gran­di. C’est bon d’être à la mai­son. »

 

À lire également
Le docu sur l’âge d’or des Beastie Boys est là

 

Il sem­blerait que What You Gonna Do When the Grid Goes Down tombe à pic, puisque les États-Unis pour­raient bien avoir besoin du légendaire rap con­scient de Pub­lic Ene­my pour affron­ter la crise sociale qu’ils tra­versent ces derniers temps. Un album qu’on présage anti-Trump et pro-Black Lives Mat­ter. Il fau­dra atten­dre le 25 sep­tem­bre pour le découvrir.

Track­list

01 When The Grid Goes Down [ft. George Clinton]
02 Grid [ft. Cypress Hill and George Clinton]
03 State of the Union (STFU) [ft. DJ Premier]
04 Mer­i­ca Mir­ror [ft. Pop Diesel]
05 Pub­lic Ene­my Num­ber Won [ft. Mike D, Ad-Rock and Run‑D.M.C.]
06 Toxic
07 Yes­ter­day Man [ft. Daddy‑O]
08 Cross­roads Burn­ing (Inter­lude) [ft. James Bomb]
09 Fight The Pow­er: Remix 2020 [ft. Nas, Rap­sody, Black Thought, Jahi, YG and Questlove]
10 Beat Them All
11 Smash The Crowd [ft. Ice‑T, PMD]
12 If You Can’t Join Em Beat Em
13 Go At It [ft. Jahi]
14 Don’t Look At The Sky (Inter­lude) [ft. Mark Jenkins]
15 Rest In Beats [ft. the Impossebulls]
16 R.I.P. Blackat
17 Clos­ing: I Am Black [ft. Ms. Ariel]

(Vis­ité 2 626 fois)