Skip to main content
© Joe Mabel / Searchlight Pictures
28 mars 2022

Questlove (The Roots) remporte un oscar pour son docu “Summer Of Soul”

par Antoine Gailhanou

Au milieu de Hans Zimmer et Billie Eilish, un autre musicien a été célébré ce 27 mars lors de la dernière cérémonie des Oscars : Ahmir Thompson, mieux connu sous le nom de Questlove. Le batteur des Roots a en effet remporté l’Oscar du meilleur documentaire pour “Summer of Soul (…Or, When the Revolution Could Not Be Televised)”, dédié au festival de Harlem en 1969.

« Ce n’est pas à propos de moi. C’est à propos des personnes marginalisées à Harlem qui ont besoin de soigner leurs blessures ». Les remerciements de Questlove après avoir reçu l’Oscar du meilleur documentaire étaient troublés par l’émotion. Paru l’été dernier sur Disney+, son film “Summer of Soul (…Or, When the Revolution Could Not Be Televised)” racontait l’histoire d’un été particulier : celui de l’année 1969. Alors que Woodstock, ou plus tragiquement Altamont, ont marqué l’histoire, un autre festival n’a pas eu la reconnaissance méritée : le Harlem Cultural Festival.

Pour sa troisième édition, il se tenait chaque dimanche, durant six semaines, rythmant l’été avec les concerts de Stevie Wonder, Mahalia Jackson, Nina Simone, Gladys Knight & the Pips, Sly and the Family Stone, B.B. King, Max Roach et bien d’autres. Face à une foule d’afro-américains de tous âges, réunis en masse : on a dénombré 300 000 spectateurs au total. L’évènement a servi de catalyseur au mouvement des droits civiques et contre le racisme, alors en plein bouillonnement. En effet, le festival, tenu à peine un an après la mort de Martin Luther King, a également donné lieu à des discours, alors que les activistes du Black Panther Party assuraient la sécurité. Mais il a surtout fait office d’une grande célébration de la culture afro-américaine.

Pourtant, malgré les cinq caméras et 40 heures de rushes produites, il n’y a quasiment eu aucune diffusion. Durant cinquante ans, les bandes sont restées inconnues, jusqu’au film de Questlove. Pourtant, ce “Black Woodstock” aurait pu devenir aussi célèbre que son homologue. C’est ce qu’affirmait Questlove à Pitchfork à la sortie du film :  « Woodstock en lui-même n’a pas été déterminant. Ce qui l’a été c’est le film sur Woodstock. Ce qui a rendu Woodstock génial c’est le fait qu’on nous ait dit que Woodstock était génial. » Avec ce film, le musicien a également remporté un prix au Critics’ Choice Documentary Awards et aux BAFTA, en plus d’une nomination aux Grammy. Bientôt la totale ?

Visited 104 times, 1 visit(s) today