@ Capture d'écran live Radio Intense

Qui est Xenia, la DJ ukrainienne à l’Elysée pour la fête de la musique ?

Star de la tech­no dans son pays, recon­nue à l’in­ter­na­tion­al, la DJ ukraini­enne Xenia a un par­cours ful­gu­rant et impres­sion­nant. Elle fait par­tie des artistes invité·es à l’Elysée pour la fête de la musique. On vous en dit plus.

Pour célébr­er cette quar­an­tième fête de la musique, la Cour d’hon­neur de l’Élysée accueille cette année Char­lie Win­ston, Yous­sou N’Dour, Synap­son et Xenia. Qua­tre univers dis­tincts et un tour du globe (Royaume-uni, Séné­gal, France et Ukraine). Mais celle qui attire notre atten­tion est Xenia, la DJ ukraini­enne qui fait des mil­lions de vues sur Youtube. Qui est-elle ? D’où vient-elle ? On vous dit tout.

Com­mençons par le com­mence­ment. Xenia ( ou Xenia (UA) ) est née en 1996, dans un vil­lage proche de Ternopil, en Ukraine. C’est à 10 ans que l’artiste se met à la musique. Elle prend des cours d’ac­cordéon dans un vil­lage voisin. Vous avez bien lu. Des cours d’ac­cordéon, choix atyp­ique quand les enfants de cet âge se diri­gent plutôt vers la gui­tare, le piano ou le vio­lon si les par­ents sont ‑très- bour­geois. C’est en s’in­stal­lant à Kiev en 2013 pour suiv­re des études à l’U­ni­ver­sité de tech­nolo­gie et de design, qu’elle décou­vre la tech­no et le monde de la nuit qui l’ac­com­pa­gne. À 18 ans, elle décide de quit­ter la fac et de faire sa place der­rière les platines. On imag­ine la tête des darons à cette nouvelle.

Mais pari gag­né. En 2016, les platines maitrisées, elle fait ses débuts sur le pro­jet de stream­ing Radio Intense et pète les scores d’au­di­ences avec deux lives qui recueil­lent plus d’un mil­lion de vues. Un tour­nant pour la DJ. Le coup de foudre entre le monde tech­no ukrainien et elle ne s’ar­rête pas là puisqu’en 2018, elle devient rési­dente du mythique club after­par­ty de Kiev, Heav­en, et fait la tête d’af­fiche de grands fes­ti­vals du pays. En par­al­lèle grâce à ses mix sur Radio Intense, Xenia se fait un nom sur la scène élec­tro inter­na­tionale et sort ses pre­miers sons sur Codex, Set About, IAMT, ou encore Stick­re­crod­ings. En 2020 et 2021, en pleine pandémie mon­di­ale et alors que le monde de la musique est forte­ment ébran­lé, la DJ forme son pro­pre label Numen avec IAMT Music Group, qui devient rapi­de­ment une référence. Autant dire que tout roulait pour elle.

Mais ça c’é­tait avant que la Russie n’en­vahisse l’Ukraine. En févri­er, comme des mil­liers d’Ukrénien•nes, Xenia quitte le pays. En réac­tion, l’artiste utilise ce qui l’habite — la musique — pour sen­si­bilis­er son pub­lic et lever des fonds pour l’Ukraine. Un live à retrou­ver ici.

(Vis­ité 5 628 fois)