Retour aux bases pour Tame Impala avec “It Might Be Time”

Teasé par une mys­térieuse vidéo sur l’ac­cueil de leur site web, un nou­v­el album de Tame Impala est annon­cé qua­tre ans après le dernier LP à suc­cès Cur­rents. C’é­tait inespéré, mais Kevin Park­er l’a con­fir­mé il y a deux jours : The Slow Rush paraî­tra le 14 févri­er 2020. C’est un qua­trième album de douze titres qu’il a con­coc­té, entre Los Ange­les et sa ville aus­trali­enne, Perth.

Le pre­mier sin­gle de The Slow Rush est un retour aux bases. En effet “It Might Be Time” est bour­ré d’in­flu­ences de Cur­rents et Loner­ism : des sonorités à la basse et la gui­tare qui rap­pel­lent l’ex­cel­lent — mais sous-côté — “Even­tu­al­ly” ou encore “Ele­phant”, une ryth­mique claire et per­cut­tante (quoi qu’un peu plus soutenue) qui ren­voie à “Feels Like We Only Go Back­wards”. Et bien sûr, une voix qu’on recon­naitrait entre mille : celle de Kevin Park­er. Quant aux paroles, elles sont — comme sou­vent — mélan­col­iques et émo­tion­nelles. “All my friends are grow­ing up, and mov­ing on / I must be miss­ing some­thing / Cuz I just wan­na keep this dream alive for now”, chante-t-il. Quelques mois aupra­vant, Tame Impala annon­cait à ses fans qu’il allait fal­loir faire preuve de “Patience”. Et là, il était temps qu’il revi­enne.

(Vis­ité 1 407 fois)