Tsugi 10 ans (29 avril 2017 @ Le Trabendo Paris / ©Michela Cuccagna (MCC)

Réunion à Bercy : clubs toujours fermés, mais soutien financier prolongé

Alors que se tenait, le 18 sep­tem­bre, une réu­nion à Bercy entre le min­istre délégué des PME Alain Griset et les syn­di­cats des dis­cothèques de France, un pro­longe­ment de l’aide finan­cière du 23 juil­let a été accordé. Une bonne nou­velle pour le secteur qui estime néan­moins qu’il reste encore du chemin à faire.

La sit­u­a­tion pour les 1 600 clubs de France reste tou­jours sans réelle per­spec­tive de réou­ver­ture. Alain Griset, min­istre délégué des PME et deux mem­bres de son cab­i­net, ont reçu ven­dre­di 18 sep­tem­bre au matin, cinq représen­tants du monde de la nuit, dont le SNDLL (Syn­di­cat Nation­al des Dis­cothèques & Lieux de Loisirs). La réu­nion a abouti sur la promesse de faire prof­iter les clubs du pro­longe­ment de la prise en charge de leurs frais, pla­fon­née à 15 000 euros par mois jusqu’à fin 2020. Ain­si, les clubs, seuls étab­lisse­ments encore sous le coup d’une fer­me­ture admin­is­tra­tive pour cause de Covid-19, pour­ront tenir l’an­née. “Après plus de deux heures de réu­nion, nous sor­tons, cette fois, plutôt con­fi­ants et sat­is­faits des pro­pos qui se veu­lent prag­ma­tiques et ras­sur­ants pour l’avenir de nos entre­pris­es”, lit-on dans le com­mu­niqué com­mun des syn­di­cats.

 

À lire également
Rencontre avec le gouvernement : des “annonces encourageantes” pour la filière musicale

 

Néan­moins, si cette mesure a pu calmer les esprits, la réou­ver­ture des clubs n’est tou­jours pas envis­age­able, et le syn­di­cat estime que le pro­longe­ment de l’aide doit s’ac­com­pa­g­n­er d’une rémunéra­tion des TNS (tra­vailleurs non salariés). À cet égard, une étude juridique et finan­cière plus appro­fondie sera faite. À l’ex­a­m­en d’une éventuelle trans­for­ma­tion du for­mat club en activ­ité « bar », pro­posée par le min­istre délégué des PME, l’u­nion syn­di­cale s’est mon­tré réservée, l’ac­cep­tant, mais pré­cisant que cela ne résoudrait pas la sit­u­a­tion actuelle. Enfin, la ques­tion des loy­ers n’a, selon le com­mu­niqué, pas pu être élu­cidée, et a été repoussée autour du 15 octo­bre prochain, néces­si­tant un échange entre Bercy et les bailleurs. Affaire à suiv­re.

(Vis­ité 286 fois)