Daphne Oram / Capture d'écran issue du trailer

(Re)voir : ce docu nécessaire sur celles qui ont fait la musique électronique

Le doc­u­men­taire Sis­ters with Tran­sis­tors, réal­isé par Lisa Rovn­er, donne à voir une nou­velle ver­sion de l’his­toire de la musique élec­tron­ique : celle faite par les femmes, trop sou­vent passée sous silence. 

Sor­ti en mai dernier, sil­lon­nant les fes­ti­vals inter­na­tionaux depuis et raflant quelques prix au pas­sage, le doc­u­men­taire de Lisa Rovn­er jette une lumière nou­velle sur les pre­miers chapitres de l’his­toire de la musique élec­tron­ique. Nar­ré par la musi­ci­enne Lau­rie Ander­son, ce doc­u­men­taire donne la parole à de nom­breuses pio­nnières des musiques élec­tron­iques : Suzanne Ciani Diva of the Diode (une des pre­mières à avoir com­posé des morceaux pour des pubs dont une pour Coca-Cola dans les années 70), Clara Rock­more (pre­mière vir­tu­ose du thérémine), Daphne Oram (pio­nnière de la musique con­crète), Lau­rie Spiegel, et beau­coup d’autres…

 

À lire également
La folle histoire du thérémine, ancêtre des instruments électroniques

 

À l’im­age de Wendy Car­los, la musi­ci­enne trans­genre qui a démoc­ra­tisé le syn­thé­tiseur, toutes ces femmes ont joué un rôle déter­mi­nant dans la recherche et les inno­va­tions qui ont mené la musique élec­tron­ique à son suc­cès que nous lui con­nais­sons aujour­d’hui. Ce doc­u­men­taire témoigne (et tente de cor­riger) une fois de plus de l’ou­bli sys­té­ma­tique du rôle des femmes dans l’his­toire des musiques élec­tron­iques. Il rend ain­si le mérite qui revient à ces héroïnes.

Un docu bien­tôt disponible en ligne en France, ou à voir ici pour l’au­di­ence britannique.

(Vis­ité 1 269 fois)