© Capture d'écran A Film by Róisín Machine

Róisín Murphy offre un live flamboyant pour son album ‘Róisín Machine’

La diva dis­co elec­tro Róisìn Mur­phy referme l’ère Róisín Machine, son album sor­ti en 2020, avec un con­cert d’une heure trente, filmé d’une seule traite. Un joli cadeau de fin d’année de la part de l’ex-Moloko !  

Grésille­ments lumineux dans un hangar som­bre, Róisín Mur­phy ouvre le bal avec “Jeal­ousy” en se prom­enant à tra­vers les rayons. Dans le film de son dernier album (à regarder et/ou télécharg­er en suiv­ant ce lien) Róisín Machine, la chanteuse irlandaise nous fait entr­er dans son univers, sans qu’on cherche jamais la porte de sor­tie. Pour clore son chapitre musi­cal, Mur­phy a fait les choses en grand en réal­isant ce con­cert immor­tal­isé en one shot.  

À la fron­tière du dis­co et de la house, Róisín Mur­phy offre un show col­oré en jouant ses dernières com­po­si­tions. L’interprète du tube de la fin des années 90 “Sing It Back” signe la fin de son album éclec­tique et inno­vant Róisín Machine. En espérant que, si Róisín Mur­phy tire un trait sur son album passé, c’est pour laiss­er de la place à celui à venir !

Accom­pa­g­née de qua­tre musi­ciens et d’une danseuse, la chanteuse vit sa musique et nous la partage ‑entre deux change­ments vestimentaires- sur une scène d’une obscure clarté. Un cha­peau jaune poussin, une coiffe rouge qui vaut le coup d’œil, du bleu, du noir, du rose… Tout un éven­tail de couleurs pour mon­tr­er la mul­ti­tude de direc­tions que prend l’art de Róisín Murphy.

Ancien mem­bre du duo d’électro Moloko, la dis­co queen ‑si elle n’était que cela- avait dévoilé son cinquième album solo en 2020, alors dans une époque maus­sade et grise. Ce pro­jet étince­lant nous est offert dans ce film, sur un plateau mul­ti­col­ore. Des moments calmes avec “Gold­en Era” ou des pas­sages très ryth­més pour “Murphy’s Law”, la longue vidéo fait le tour des aspects de cette déesse venue d’ailleurs. Et on aimerait bien savoir d’où, pour par­tir en vacances là-bas ! Le film est à retrou­ver ici

(Vis­ité 644 fois)