Dharma Techno Festival 2019 - crédit photo : Kynsie

Sans alcool ni drogue” : le Dharma Techno Festival aura bien lieu cette année

Update 17/07/20 : L’équipe du fes­ti­val a finale­ment pris la déci­sion de reporter l’événe­ment à l’an­née prochaine, du 27 au 30 mai et les bil­lets achetés pour l’édi­tion 2020 seront val­ables pour celle de 2021. Pour être rem­boursé, vous pou­vez envoy­er un mail à cette adresse, jusqu’au 15 août au plus tard : [email protected]

En effet, suite à la sor­tie de la crise san­i­taire, notre dernier rendez-vous avec les autorités com­pé­tentes en date du 15 juil­let a eu pour con­séquence directe de ne plus avoir le sou­tien de la munic­i­pal­ité, qui était jusque-là favor­able à la mise en place de l’événement. Le manque de direc­tives con­crètes et affir­mées des autorités supérieures lui con­fère ain­si la lourde respon­s­abil­ité et le préju­dice en cas de nou­veau clus­ter. Mon­sieur le Maire, avec toute sa gen­til­lesse et sa grat­i­tude pour notre pro­jet, se retrou­ve avec une épée de Damo­clès au-dessus de la tête, endos­sant ain­si la lourde respon­s­abil­ité d’autoriser ou non l’événement. Face à cette sit­u­a­tion incon­fort­able pour lui comme pour notre équipe, nous avons fait le choix de ne met­tre per­son­ne en qual­ité de fau­tif et priv­ilé­gions la patience au con­flit, la bien­veil­lance à la rancœur.”

 

Mal­gré de nom­breuses restric­tions liées à la péri­ode post COVID-19, la sec­onde édi­tion du Dhar­ma Tech­no Fes­ti­val aura bien lieu du 27 au 30 août 2020 selon l’un de ses organ­isa­teurs, Sebas­t­ian aka 69db (Spi­ral Tribe). Situé au fin fond de la Bour­gogne, en pleine cam­pagne, ce fes­ti­val veut mélanger calme et médi­ta­tion avec acid house et tech­no, et tout ça sans alcool.

« On avait ini­tiale­ment prévu de pro­gram­mer le fes­ti­val pour fin mai, mais avec la pandémie puis le con­fine­ment, cela n’a pas été pos­si­ble », regrette Sebas­t­ian, mem­bre des « Spi », pio­nniers de la rave en Angleterre au début des années 90, puis prin­ci­paux insti­ga­teurs des free-parties en France et en Europe. Mal­gré tout, Sebas­t­ian, Pheen X, (Spi­ral Tribe égale­ment), et Denis – qui a passé sept ans en Inde à étudi­er la médi­ta­tion – se sont con­certés, et pronon­cés : « C’est telle­ment impor­tant pour les gens de se remet­tre à danser après le con­fine­ment que nous avons décidé de ten­ter le truc. Je me suis ren­seigné auprès d’experts, et leurs avis ont con­fir­mé mon choix ».

Dhar­ma Tech­no Fes­ti­val 2019 — crédit pho­to : Kyn­sie

Crédit pho­to : Kyn­sie

La pre­mière édi­tion avait rassem­blé 300 per­son­nes autour d’un axe : fusion­ner les musiques rave avec la médi­ta­tion, le tout sans drogue ni alcool. Cette année, même jauge et même principe : « Nous avons la main sur quelque chose. Sans drogue ni l’al­cool, j’ai remar­qué une énergie folle chez les gens, c’est comme une com­mu­nion autour d’un par­ti pris, et c’est d’une grande impor­tance pour le milieu de la rave. Nous ne voulons pas avoir cet aspect moral­isa­teur car c’est sim­ple­ment une alter­na­tive. »

Sans drogue ni l’al­cool, j’ai remar­qué une énergie folle chez les gens.”

La sai­son des fes­ti­vals aurait nor­male­ment dû bat­tre son plein. Mais ce n’est en rien une sai­son « nor­male ». Alors que l’an­goisse et l’indé­ci­sion règ­nent au cœur de la sphère du monde de la nuit et de ses acteurs, cer­tains organ­isa­teurs ten­tent mal­gré tout de trou­ver des solu­tions pour dévelop­per leurs pro­jets esti­vaux. À qui le tour pour emboîter le pas ? Réponse prochaine­ment.

 

À lire également
Dharma Techno Festival, le premier micro-festival qui mêle méditation et musique de rave

 

Pro­gram­ma­tion et bil­let­terie ici (atten­tion, les places sont lim­itées)

(Vis­ité 5 141 fois)