Skip to main content
Dharma Techno Festival 2019 - crédit photo : Kynsie
15 juillet 2020

« Sans alcool ni drogue » : le Dharma Techno Festival aura bien lieu cette année

par Alix Odorico

Update 17/07/20 : L’équipe du festival a finalement pris la décision de reporter l’événement à l’année prochaine, du 27 au 30 mai et les billets achetés pour l’édition 2020 seront valables pour celle de 2021. Pour être remboursé, vous pouvez envoyer un mail à cette adresse, jusqu’au 15 août au plus tard : [email protected].

« En effet, suite à la sortie de la crise sanitaire, notre dernier rendez-vous avec les autorités compétentes en date du 15 juillet a eu pour conséquence directe de ne plus avoir le soutien de la municipalité, qui était jusque-là favorable à la mise en place de l’événement. Le manque de directives concrètes et affirmées des autorités supérieures lui confère ainsi la lourde responsabilité et le préjudice en cas de nouveau cluster. Monsieur le Maire, avec toute sa gentillesse et sa gratitude pour notre projet, se retrouve avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, endossant ainsi la lourde responsabilité d’autoriser ou non l’événement. Face à cette situation inconfortable pour lui comme pour notre équipe, nous avons fait le choix de ne mettre personne en qualité de fautif et privilégions la patience au conflit, la bienveillance à la rancœur. »

 

Malgré de nombreuses restrictions liées à la période post COVID-19, la seconde édition du Dharma Techno Festival aura bien lieu du 27 au 30 août 2020 selon l’un de ses organisateurs, Sebastian aka 69db (Spiral Tribe). Situé au fin fond de la Bourgogne, en pleine campagne, ce festival veut mélanger calme et méditation avec acid house et techno, et tout ça sans alcool.

« On avait initialement prévu de programmer le festival pour fin mai, mais avec la pandémie puis le confinement, cela n’a pas été possible », regrette Sebastian, membre des « Spi », pionniers de la rave en Angleterre au début des années 90, puis principaux instigateurs des free-parties en France et en Europe. Malgré tout, Sebastian, Pheen X, (Spiral Tribe également), et Denis – qui a passé sept ans en Inde à étudier la méditation – se sont concertés, et prononcés : « C’est tellement important pour les gens de se remettre à danser après le confinement que nous avons décidé de tenter le truc. Je me suis renseigné auprès d’experts, et leurs avis ont confirmé mon choix ».

Dharma Techno Festival 2019 – crédit photo : Kynsie

Crédit photo : Kynsie

La première édition avait rassemblé 300 personnes autour d’un axe : fusionner les musiques rave avec la méditation, le tout sans drogue ni alcool. Cette année, même jauge et même principe : « Nous avons la main sur quelque chose. Sans drogue ni l’alcool, j’ai remarqué une énergie folle chez les gens, c’est comme une communion autour d’un parti pris, et c’est d’une grande importance pour le milieu de la rave. Nous ne voulons pas avoir cet aspect moralisateur car c’est simplement une alternative. »

« Sans drogue ni l’alcool, j’ai remarqué une énergie folle chez les gens. »

La saison des festivals aurait normalement dû battre son plein. Mais ce n’est en rien une saison « normale ». Alors que l’angoisse et l’indécision règnent au cœur de la sphère du monde de la nuit et de ses acteurs, certains organisateurs tentent malgré tout de trouver des solutions pour développer leurs projets estivaux. À qui le tour pour emboîter le pas ? Réponse prochainement.

 

À lire également
Dharma Techno Festival, le premier micro-festival qui mêle méditation et musique de rave

 

Programmation et billetterie ici (attention, les places sont limitées)

Visited 43 times, 2 visit(s) today