SebastiAn sort le clip dansant “Beograd“

Au cas où vous n’aviez pas com­pris à l’écoute du titre, Sebas­t­iAn le prou­ve en vidéo: son tout nou­veau morceau “Beograd” est fait pour danser. Le pro­duc­teur français com­mence fort la pro­mo­tion de son prochain album Thirst prévu pour le 24 octo­bre. En effet, “Beograd” est le troisième extrait clip­pé. “J’ai com­posé ce morceau quand j’étais de pas­sage à Bel­grade. J’étais inspiré par l’idée d’un track fes­tif de club mais avec une forme d’intensité slave,” explique Sebas­t­iAn.

Tourné par Bertrand Lagros de Langeron, plus con­nu sous le nom de So Me, le clip se déroule à Bel­grade, cap­i­tale de la Ser­bie. Pour rap­pel, le directeur artis­tique d’Ed Banger avait déjà réal­isé la vidéo du hit “Embody” où l’on suiv­ait un jeune homme danser un peu partout. Le graphiste con­tin­ue dans la même veine : “Beograd reprend les choses là où elles ont été lais­sées : rem­placez L.A. par la ville d’héritage de Sebas­t­iAn : Bel­grade, et mul­ti­pliez les danseurs.”

Sebas­t­iAn s’est égale­ment asso­cié avec le choré­graphe con­tem­po­rain Leo Walk, pour tous les mou­ve­ments que l’on voit à l’écran. Que ce soit dans la rue, dans une usine ou dans une pièce aban­don­née, les per­son­nages du clip ne s’arrêtent pas de danser, pris dans la boucle entê­tante du pro­duc­teur. Les caméras ne cessent de tourn­er et don­nent un effet tour­bil­lon­nant qui lais­sent entr­er le spec­ta­teur dans la danse.

Tous les per­son­nages, que ce soit le quin­qua fou en chemise, la jeune fille blonde en voiture, le vieil homme tatoué ou le pro­tag­o­niste ado­les­cent se rejoignent à la fin du clip pour un bat­tle dans le club jusqu’à la fin de la nuit. Ca va peut‐être se finir de la même façon pour nous aus­si quand on enten­dra le titre de Sebas­t­iAn en soirée. Comme le jeune homme à la fin, à terre et en nage.

(Vis­ité 1 442 fois)