Tsugi Daily : Vendredi Sur Mer revit son premier amour dans le clip de “Chewing-Gum”…

Chaque matin, Tsu­gi Dai­ly fait le point sur les petites infos mar­rantes, idiotes ou au con­traire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picor­er sans mod­éra­tion !

Vendredi Sur Mer rebat les cartes de l’amour dans le clip de “Chewing-Gum”

Cas­settes VHS et cab­ine télé­phonique : l’am­biance est furieuse­ment vin­tage dans le nou­veau clip de Ven­dre­di Sur Mer. Celui-ci illus­tre “Chewing-Gum”, titre issu du pre­mier album de la chanteuse, Pre­miers émois,  sor­ti en mars dernier. La chanteuse y racon­te sa pre­mière his­toire d’amour, qu’elle incar­ne elle-même dans ce clip. Une ren­con­tre sous un arrêt de bus et un ciel gris, annonçant une rela­tion puis­sante et vio­lente qui finit par se bris­er. Ven­dre­di sur Mer décide alors d’éditer ce sou­venir comme une cas­sette que l’on écrase et sur laque­lle on réécrit à l’infini. Elle nous présente alors une V2 de cet amour, qui relate chaque étape de leur his­toire en ver­sion aug­men­tée. Un très beau clip, à la lumière et à l’esthé­tique léchées.

Ven­dre­di sur Mer sera en con­cert mer­cre­di 10 juil­let au fes­ti­val Days Off à la Phil­har­monie de Paris. 

Blood Orange annonce une nouvelle mixtape, à paraître ce vendredi

Nou­veau cadeau de la part de l’o­r­ange san­guine. De pas­sage à Paris le 15 juil­let prochain pour une date unique, Devon­té Hynes, alias Blood Orange, a fait une belle sur­prise à ses fans.  Une nou­velle mix­tape, bap­tisée Angel’s Pulse, sor­ti­ra ce ven­dre­di 12 juil­let sur le label Domi­no. Jetez un coup d’œil à l’il­lus­tra­tion de la cou­ver­ture ci-dessous. Dans un com­mu­niqué, Devon­té Hynes a don­né quelques pré­ci­sions et a révélé la pochette du pro­jet : “Mon nou­veau disque s’in­ti­t­ule Angel’s Pulse et je l’ai inter­prété, pro­duit et mixé moi-même. J’ai l’habi­tude, au fil des années, de faire des dis­ques que je n’of­fre qu’à des amis, à des gens dans la rue, ou que je garde juste pour moi. Générale­ment, ces chan­sons sont faites directe­ment après l’al­bum que je viens de sor­tir. Un peu comme un épi­logue à ce que j’ai déjà fait. Cette fois-ci.… J’ai décidé de le sor­tir. J’y mets autant de tra­vail et d’at­ten­tion que pour les albums que j’ai sor­tis, mais pour une rai­son ou une autre, j’ai appris à ne pas sor­tir les choses à l’in­stant où je les ai finies. Mais j’ai pris de l’âge, et la vie est imprévis­i­ble et ter­ri­fi­ante… alors voilà les amis.” Un petite douceur inat­ten­due.

Le MaMA Festival étoffe sa programmation avec 28 nouveaux artistes

Une pre­mière décen­nie, ça se fête. Pour sa dix­ième édi­tion, le MaMA Fes­ti­val s’of­fre à nou­veau une affiche éclec­tique et pointue, met­tant à l’hon­neur de jeunes artistes promet­teurs. On retrou­vera notam­ment la pro­duc­trice tech­no Mila Diet­rich, le rap émo­tif de Glauque, celui plus sucré de Nelick, sans oubli­er la jeune boss Lala &ce, le R’n’B de Sônge, le hard­style énervé de Krampf et Von Bikräv, les chan­sons élec­tron­iques de Hervé, Dampa, la pop ori­en­tale de Mau­vais Oeil, un nou­veau set live de Molécule ou encore l’u­nique Sil­ly Boy Blue. Rendez-vous les 16, 17 et 18 octo­bre à Pigalle-Montmartre : le fes­ti­val s’é­talera sur pas moins de 10 salles du quarti­er parisien. Vaste pro­gramme.

Rendez-vous sur le site du fes­ti­val pour plus d’in­fos. Et en atten­dant, on se mate le dernier teas­er de l’édi­tion 2019 : 

(Vis­ité 260 fois)