Skip to main content
© Sara Kurfeß
24 mars 2022

Spotify a reversé 7 milliards de dollars à l’industrie musicale en 2021

par Antoine Gailhanou

Pour la deuxième année de suite, Spotify a publié des données sur les revenus générés par la plateforme via son site Loud & Clear. On y apprend que le montant de ces revenus a doublé en cinq ans, ou que l’entreprise suédoise représente 20% de tous les revenus du monde de la musique à elle seule.

La croissance semble inarrêtable. Ce 24 mars, Spotify a publié des données sur les revenus des artistes. On y apprend ainsi qu’en 2021, le géant du streaming a reversé plus de 7 milliards de dollars aux ayants droits de leur musique. Soit deux de plus qu’en 2020, et plus du double du montant de 2017. Et bien sûr plus que n’importe quelle autre plateforme de streaming, tant Spotify et ses 180 millions d’utilisateurs payants règnent sans partage.

Cette croissance correspond à une dynamique globale de l’industrie musicale. Selon les chiffres de l’IFPI (International Federation of the Phonographic Industry), le milieu de la musique enregistrée a généré pas moins de 25,9 milliards de dollars en 2021, dont 65% issus du streaming seulement. Cela représente une hausse de 18% par rapport à 2020. L’Amérique latine y est pour beaucoup, puisque les revenus locaux ont bondi de plus de 32%, avec un rôle prépondérant du streaming, représentant 85% de ces revenus (toujours selon l’IFPI). Plus largement, Spotify estime qu’une fois additionnés les chiffres de la musique enregistrée, du live ou d’autres activités, la plateforme suédoise pèse pour 20% du marché musical global à elle seule.

À lire également
The Weeknd, Justin Bieber, BTS bientôt en photo sur le maillot du FC Barcelone ?
Spotify, Universal et Live Nation se retirent de Russie

Ces gains se ressentent également côté artistes. Selon Spotify, via leur site Loud & Clear, plus de 1000 artistes ont généré plus d’un million de dollars via la plateforme en 2021, contre 860 en 2020. Si on considère le palier des 10 000 dollars générés en une année, le chiffre connaît lui aussi une énorme croissance, puisque ce sont désormais 50 000 artistes qui l’ont dépassé en 2021. Le site affirme également que les revenus sont bien moins centralisés qu’auparavant. Sans donner plus de précisions, la plateforme déclare qu’à l’époque du CD (soit logiquement les années 1990);
INSERT INTO `wp_posts` VALUES le top 50 des plus gros vendeurs concentraient 25% des ventes, contre environ 12% aujourd’hui. Autrement dit : les revenus seraient aujourd’hui mieux partagés.

Spotify a complété ces chiffres par une vidéo expliquant comment l’argent versé par les abonnés ou la publicité est reversé aux ayants-droits. On y apprend peu de choses, tant la situation est spécifique pour chaque pays et chaque contrat passé avec les labels et éditeurs. Mais cela permet de rappeler que les faibles revenus des artistes s’expliquent également par les contrats qu’ils ont passés. Entre les plateformes de streaming et les artistes, on trouve de nombreux intermédiaires, qui peuvent vite réduire la part finale. On aura tout de même du mal à plaindre Spotify, qui précise conserver environ un tiers des revenus. Le chiffre d’affaires de l’entreprise pour 2021 est ainsi de 10,93 milliards de dollars. Même en reversant 7 milliards, cela laisse une somme conséquente. Mais l’appétit de Spotify semble insatiable.

Visited 82 times, 1 visit(s) today