Streaming et rémunération des artistes : Twitch exemple à suivre ?

Durant le con­fine­ment, de nom­breux artistes ont rejoint Twitch. Grâce à son sys­tème de rémunéra­tion, la plate­forme per­met aux acteurs de la musique de réduire leurs pertes mal­gré la crise. Le suc­cès de la for­mule mod­i­fie les mod­èles de stream­ing musi­cal.

Dans la mémoire col­lec­tive, Twitch est une plate­forme réservée aux gamers et à leur pub­lic, ayant per­mis à des joueurs comme Nin­ja de devenir des stars grâce à des jeux main­stream comme Fort­nite. Toute­fois, avec la pandémie, les artistes se sont de plus en plus intéressés à la plate­formes et à ses avan­tages. En avril, selon un rap­port pub­lié par StreamEle­ments et Arsenal.gg, 17 mil­lions d’heures de stream­ing vidéo ont été dif­fusées sur Twitch via le canal « Musique et arts du spec­ta­cle ». Ce chiffre représente une hausse de 385% par rap­port à la même péri­ode l’année passée.

Durant la pandémie, de nom­breux artistes se sont exclamés pour deman­der aux plate­formes de stream­ing de les rémunér­er plus décem­ment. Face à la baisse de revenus due à l’annulation ou report de leurs dates depuis mars ain­si que la chute des ventes physiques, ils ont dû trou­ver un autre moyen pour sur­vivre finan­cière­ment. Ils se sont alors rabat­tus sur Twitch, la plate­forme offrant un moyen d’être rémunéré directe­ment par le pub­lic grâce à des dons. Ce qui a déjà eu des réper­cus­sions sur d’autres plate­formes, dont Spo­ti­fy ou Sound­Cloud, qui ont dévelop­pé leur pro­pre sys­tème de col­lecte de fonds.

Le 2 avril, Sound­Cloud a en effet annon­cé que les artistes pour­raient désor­mais affich­er des liens pour des plate­formes de dons, comme Cash App ou Pay­Pal, ou de char­ité sur leur pro­fil. Peu de temps après, Spo­ti­fy a annon­cé la créa­tion de « Artist Fundrais­ing Pick ». Une struc­ture interne dont la fonc­tion est sim­i­laire à celle de Sound­Cloud. Au pre­mier trimestre, la plate­forme sué­doise annonçait qu’environ 50 000 artistes avaient par­ticipé à cette nou­velle ini­tia­tive. Pour des résul­tats très vari­ables selon un arti­cle de Vice, pour lequel 13 artistes étaient inter­rogés, et une expo­si­tion rel­a­tive­ment faible au pub­lic. La plate­forme ne réus­sit pour l’instant pas l’en­tre­prise réal­isée par Twitch, qui est de faire des dons une pra­tique nor­mal­isée.

Twitch a une approche plus mod­erne mais égale­ment plus équitable sur les revenus que touchent les artistes. Ceux liés aux abon­nements sont partagés à parts égales entre l’artiste et la plate­forme, tan­dis que pour les dons, 70% des revenus, vont directe­ment à l’artiste. De plus, si les artistes se sont tournés vers Twitch, la stratégie mise en place par la plate­forme n’y est pas anodine. Depuis quelques années, l’entreprise a recruté des spé­cial­istes arrivés d’autres plate­formes telles que Spo­ti­fy pour affin­er sa stratégie, dont Tra­cy Chan, ancien respon­s­able de Spo­ti­fy for Artists. Résul­tat : Twitch s’est un peu plus diver­si­fiée et depuis trois ans, le con­tenu non lié aux jeux a été mul­ti­plié par qua­tre.

Con­traire­ment aux autres plate­formes, Twitch ne met pas en place qu’un sim­ple sys­tème de dons. Son avan­tage  est de lier la pos­si­bil­ité de dons à des con­tenus en live exclusif. Ce sys­tème a eu une cer­taine influ­ence sur les réseaux soci­aux. À l’instar des Insta­gram Live très util­isés par les artistes durant le con­fine­ment, les lives sur twitch per­me­t­tent de créer un lien plus vivant avec sa com­mu­nauté. Face­book égale­ment pro­pose cette fonc­tion­nal­ité, qui a servi à dif­fuser le Mai­son Tsu­gi Fes­ti­val. Le réseau social a annon­cé qu’il serait bien­tôt pos­si­ble pour les dif­fuseurs de ren­dre payant l’ac­cès à ces lives. De son côté, la Sacem a déclaré que les con­certs en live sur YouTube, Face­book ou Insta­gram seront prochaine­ment rémunérés.

Si la pandémie ne vas pas dur­er éter­nelle­ment, cette nou­velle forme de finance­ment pour les artistes pour­rait elle, on l’e­spère, per­dur­er autant pour ses avan­tages, que pour sa facil­ité d’accès et le lien qu’elle crée avec le pub­lic.

(Vis­ité 722 fois)