Connexion Berlin-Détroit entre deux artistes phares de la scène techno

Terrence Dixon et Thomas Fehlmann s’unissent le temps d’un album commun !

L’u­nion fait la force ? Un vieux dic­ton qui sem­ble bien se con­firmer avec We Take It From Here, un album com­mun qui réu­nit deux poin­tures de la musique tech­no. D’un coté on retrou­ve Ter­rence Dixon, pro­duc­teur orig­i­naire de Détroit. L’artiste est un pur pro­duit de la Motor City et n’hésite pas à pouss­er la tech­no dans ses retranche­ments les plus expéri­men­taux. De l’autre, l’Alle­mand Thomas Fehlmann. Moitié de The Orb, il affiche plus de 30 ans de car­rière qui ont fait de lui l’une des références de la tech­no. L’artiste s’est aus­si asso­cié dans les années 90 avec Moritz von Oswald et Juan Atkins autour du pro­jet 3MB qui a aidé à con­solid­er la con­nex­ion entre Berlin et Detroit.

Thomas Fehlmann pour­suit aujour­d’hui cette liai­son germano-américaine en retrou­vant Ter­rence Dixon le temps d’un album com­mun de six titres. We Take It From Here a d’ailleurs été enreg­istré à Détroit et sort sur le label alle­mand Tre­sor Records con­nu pour défendre les con­nex­ions entre les pro­duc­teurs alle­mands et améri­cains. Le disque oscille entre les rythmes et les émo­tions, pas­sant de titres très dansants comme “The Cor­ner” à des moments plus calmes et planants, à l’im­age de la con­clu­sion “Land­line”. Le disque illus­tre par­faite­ment les expéri­men­ta­tions musi­cales des deux artistes et nous mon­tre que la con­nex­ion entre les deux villes est tou­jours bien vivante !

We Take It From Here de Thomas Fehlmann et Ter­rence Dixon est disponible juste ici.

(Vis­ité 393 fois)