© Yoann Buffeteau / © Olivier Laude

TOPAFF révèle son top 100 des plus belles affiches de festivals en 2022

Le pro­jet TOPAFF hiérar­chise chaque année les meilleurs visuels de fes­ti­vals français de musique. Pour son classe­ment 2022, il a regroupé les 100 plus belles illus­tra­tions sur 1 700 fes­ti­vals et Gon­zaï vient de les dévoil­er. Décou­vrez le top 5 ! 

Après avoir fêté ses 10 ans avec un livre regroupant l’élite des visuels de fes­ti­vals de musique français, le pro­jet TOPAFF est de retour avec son classe­ment 2022 ! En recen­sant 1 700 fes­ti­vals, dont 300 sans affiche et 200 en ayant un iden­tique à une précé­dente édi­tion, TOPAFF a donc choisi par­mi 1 200 visuels, ses cent préférés. Et les a révélés à Gon­zaï. Dans le top du top, on retrou­ve les illus­tra­tions de fes­ti­vals de Rennes, Angers, Nantes, Paris et Caen.

top 5 TOPAFF

© Julien Lan­gen­dorff & Sylvie Astié / © Télia333

 

À la cinquième place, on retrou­ve le visuel de Télia Chiarot­to pour le NDK fes­ti­val (ex-Nördik Impakt). L’événe­ment caen­nais, qui a pour but de faci­liter l’accès aux cul­tures élec­tron­iques à tous, avait déjà don­né cette tache à l’artiste en 2021. La graphiste y livre sa con­cep­tion de l’i­den­tité visuelle du fes­ti­val pluridis­ci­plinaire met­tant en avant scène locale et artistes émer­gents. La qua­trième place, celle juste avant le podi­um, la pire place, bref, est décernée à l’Idéal Trou­ble. Le fes­ti­val parisien est un habitué du top du classe­ment TOPAFF. L’an­née dernière, l’af­fiche est arrivée sec­onde grâce aux mêmes graphistes, Julien Lan­gen­dorff et Sylvie Astié.

 

top 3 affiches TOPAFF

© Aman­dine Urru­ty / © Johan Borg / © Dave Gaskarth (Cyrk)

Et voici le podi­um final ! On y décou­vre l’af­fiche du fes­ti­val nan­tais Sco­pi­tone, dédié aux cul­tures élec­tron­iques et aux arts numériques. À la sec­onde place, le fes­ti­val angevin Lev­i­ta­tion France célébrant l’indie-rock a trou­vé sa médaille d’ar­gent. Le grand gag­nant de ce classe­ment est un événe­ment ren­nais. Le fes­ti­val Main­tenant a fait appel à Aman­dine Urru­ty pour créer le visuel de sa 22e édi­tion avec “son cab­i­net de curiosités à l’atmosphère fes­tive et quelque peu dégénérée”. L’il­lus­tra­trice a su met­tre en avant la dimen­sion sin­gulière et énig­ma­tique de l’événe­ment. Et de sa propo­si­tion d’arts, de musiques et de nou­velles technologies.

 

À lire sur Tsugi.fr : L’histoire du morceau le plus mystérieux d’Internet

 

Si on descend un peu plus bas dans le classe­ment, on peut retrou­ver de jolis noms. L’af­fiche du fes­ti­val Allotropiques se retrou­ve à la 65e place et le visuel du fes­ti­val bre­ton Astrop­o­lis arrive 49e. Par­mi le top 100, on peut aus­si décou­vrir quelques rares géants : Les Veilles Char­rues à la 31e place, le Hellfest à la 53e, ou encore le fes­ti­val élec­tro Mar­vel­lous Island, 78 au classe­ment. Pour décou­vrir les 95 autres visuels qui ont réus­si à être dans le pal­marès, c’est ici.

(Vis­ité 873 fois)