©Régis Mestre

Tous les soirs à 22h : des bars vont diffuser du son devant leur rideau fermé

par Tsugi

L’an­nonce de la fer­me­ture en France des bars et cafés musi­caux à 22h a provo­qué une lev­ée de boucliers de la part des con­cernés par la mesure qui “refusent d’être aujour­d’hui con­sid­érés comme des boucs émis­saires de la reprise de l’épidémie”.

Sous une ban­nière com­mune “À l’u­nis­son”, un col­lec­tif d’étab­lisse­ments monte une man­i­fes­ta­tion sonore, à par­tir d’au­jour­d’hui lun­di 28 sep­tem­bre et dans plusieurs grandes villes de France, con­sis­tant à dif­fuser chaque soir à 22h des sets de Tsu­gi Radio via des enceintes posées devant leur porte close. Cette opéra­tion va notam­ment à l’en­con­tre de l’ar­rêté de la pré­fec­ture de police qui inter­dit “la dif­fu­sion de musique ampli­fiée et toutes les activ­ités musi­cales pou­vant être audi­bles depuis la voie publique”, de 22h à 6h du matin. L’ob­jec­tif de ces bars, restau­rants, clubs et bars de nuit n’est pas de faire relever leurs rideaux, mais d’éviter la stig­ma­ti­sa­tion et deman­der davan­tage de con­sid­éra­tion de la part des autorités.

«Vivre avec le virus», oui. Le repli sur soi et l’indifférence : non !”

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, nous, respon­s­ables de cafés et bars musi­caux, avons déjà beau­coup souf­fert, lit-on dans le com­mu­niqué de presse du col­lec­tif. Alors que notre chiffre d’affaires s’effondrait, nous avons dû inve­stir dans la mise aux normes san­i­taires pour pro­téger nos clients et notre per­son­nel. Nous refu­sons d’être aujourd’hui con­sid­érés par les pou­voirs publics comme les boucs émis­saires de la reprise de l’épidémie, alors que nous déployons des efforts exem­plaires pour le respect des gestes bar­rières au sein de nos étab­lisse­ments.

De plus, nos étab­lisse­ments sont des lieux de cul­ture et de lien social, de respect et de sol­i­dar­ité, d’inclusivité pour les pop­u­la­tions LGBTQI : autant de valeurs à nos yeux essen­tielles pour sur­mon­ter ensem­ble cette épidémie et garder le lien avec la vie. «Vivre avec le virus», oui. Le repli sur soi et l’indifférence : non !”

Le pre­mier artiste à jouer ce soir est une artiste : Cor­beille Dal­las (Cock­o­ri­co, Le Bal Con), tour à tour danseuse, DJ tech­no et ani­ma­trice radio sur Station-Station. Son set dur­era une heure.

Pour vous con­necter à Tsu­gi Radio, c’est par ici (ou sur l’appli­ca­tion Tsu­gi Radio) :

(Vis­ité 4 676 fois)