Skip to main content
pochettes des EPs de Scan 7, Jon Hester et Biz
16 septembre 2019

Transmat : le label techno de Derrick May sort trois EPs d’un coup !

par Juliette Chevet

Avec la sortie simultanée de leurs EPs, Scan 7, Jon Hester et Biz portent haut les valeurs de Transmat – label créé par un des fondateurs de la techno, Derrick May. Chacun sa signature, chacun sa couleur : pour Scan 7, « orange is the new black ». Quant à Jon Hester, il s’habille de violet byzantin, et ce sera du bleu azur pour la techno captivante de Biz.

Scan 7

La cagoule est à Scan 7 ce que le casque est à Daft Punk. Le mystérieux collectif de sept producteurs techno est basé à Détroit – comme leur label Transmat – mais se produit aux quatre coins du monde depuis plus de 25 ans. Les membres de Scan 7 ont beau s’éclipser derrière leurs tenues noires et leurs camoufflages, ils n’espèrent pas passer incognito après leur nouvel EP Believe. Ces trois morceaux de ce dernier nous transportent, avec des cascades de percussions, des mélodies funky, des basses légères et percutantes à la fois.

Jon Hester

Jon Hester revient avec Dimensional, un EP de trois morceaux rythmés et entrainants qui nous donnent envie de nous déplacer jusqu’au Shelter à Amsterdam, pour assister à sa prochaine représentation… Désormais basé à Berlin, il puise son inspiration dans tout ce qu’il peut : artistes house et techno confondus, et sans aucun doute dans la culture musicale qu’il a acquise lorsqu’il travaillait dans un magasin de disques. Avec ses enchevêtrements de rythmes et ses mélodies dansantes, Jon Hester nous invite dans sa septième dimension.

Biz

En ce début de semaine, Biz nous livre Set me Free, un EP de quatre morceaux – dont « Time Underfined » qui n’est pas encore disponible. Entre le synthé et les basses saccadées, on distingue dans le deuxième titre un petit clin d’oeil au King of Pop (Michael Jackson) : une voix robotique qui prononce « Don’t stop ’til you get enough »… Mais on en a jamais assez de Biz et de ses morceaux à la fois envoutants et mélancoliques.

 

Pour rappel, Transmat est un label de techno créé à Détroit en 1986. C’est en 2014 que le créateur Derrick May a relancé la machine après des années d’inactivité, dans le but de faire découvrir des artistes peu ou mal connus qui représentent la techno de demain. Depuis, Transmat ne cesse de se renouveler : le label fait d’une pierre trois coups, et signe en cette rentrée un trio de sorties !

Visited 13 times, 1 visit(s) today