Tsugi Daily : Chevalrex organise son propre Roland‐Garros dans le clip de “Le grand absent”

Chaque matin, Tsu­gi Dai­ly fait le point sur les petites infos mar­rantes, idiotes ou au con­traire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picor­er sans mod­éra­tion !

Chevalrex organise son propre Roland‐Garros dans le clip de “Le grand absent”

En plein Roland‐Garros, Cheval­rex s’est sen­ti inspiré. “Le grand absent” est un clin d’oeil appuyé à l’absence de joueur français au sein de la demi‐finale de l’ocre. Extrait de son troisième album, Anti slo­gan (2018), le titre tangue entre mélodie joyeuse et paroles mélan­col­iques. Du côté de la vidéo, on retrou­ve Claude van de Vœldt (que l’on a déjà vu à l’oeuvre avec The Tem­ples) à la réal­i­sa­tion. Ce dernier incar­ne égale­ment un red­outable joueur de ten­nis qui affronte Cheval­rex, que ce soit sur la route, sur un park­ing ou encore au beau milieu d’un prés. Jeu, set et match.

Kindess jouera au Badaboum le 11 juin prochain

Aux côtés de ses chers amis Philippe Zdar (moitié de Cas­sius) ou Devonte Hynes, Adam Bain­bridge, alias Kind­ness, a bien appris. Le jeune homme sort en 2012 son pre­mier album, World, You Need a Change of Mind, petite bombe funk qui nous avait bien dégour­di les jambes. Sept ans plus tard, il s’apprête à sor­tir son sec­ond long‐format. À cette occa­sion a été organ­isée une série de con­certs intimistes de New‐York à Berlin, en pas­sant par la cap­i­tale française. C’est au Bad­aboum que l’artiste déposera ses valis­es le 11 juin prochain. Il y retrou­vera Char­lotte Adigéry pour un show incen­di­aire et sen­suel.

Retrou­vez plus d’informations sur la page Face­book de l’évènement

Casual Gabberz et Von Bikräv reviennent avec une double mixtape

23 titres, deux CDs pour faire vivre, que dis‐je, hurler le hard­core. Avec Casu­al Gab­berz, Von Bikräv sor­tait ven­dre­di une com­pi­la­tion vio­lente où les styles et les références se bous­cu­lent : hard­core, jump­style, frap­core, gab­ber sont super­posés à de nom­breux sam­ples (sou­vent de rap) pour le moins espiè­gles. Rien que le fait de tri­t­ur­er l’intro acapel­la de Lord Kos­si­ty et Joey Starr sur le mythique “Ma Benz, pour en faire l’ultra-violent “Rude Boi” nous mon­tre que le pro­duc­teur n’a absol­u­ment peur de rien. Bref, 100% Bibi est une street tape bru­tale et sans con­ces­sions qui, quand elle ne hoche pas, fait tourn­er la tête dans tous les sens.

(Vis­ité 197 fois)