Skip to main content
15 mai 2019

Tsugi Daily : Clara Luciani interprète « Bovary » en live, un nouveau morceau de Louis Cole…

par Lolita Mang

Chaque matin, Tsugi Daily fait le point sur les petites infos marrantes, idiotes ou au contraire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picorer sans modération !

Clara Luciani interprète « Bovary » en live

Vous n’avez pas pu assister à l’Olympia archi complet de Clara Luciani en avril dernier ? Vous n’avez pas eu le temps de réserver pour son prochain passage dans la salle mythique en septembre ? Pas de panique, Vevo est là pour vous. Lors d’une session intimiste, la chanteuse a livré une performance rêveuse de son morceau « Bovary ». Un titre plus qu’évocateur puisqu’il fait directement référence au célèbre personnage de Flaubert au destin tragique. « Je n’ai ni chaud ni froid / Et je m’ennuie beaucoup / J’arrive attendez moi /Je viens même à genoux » chantonne Clara dans son refrain, rappelant aux moins attentifs en cours de littérature qu’Emma Bovary n’a pas eu une vie si facile, entre ennui mortel et amants barbants. Ajoutez à cela un piano aux notes mélancoliques et une guitare dansante, c’est un cocktail musical et littéraire.

Louis Cole revient avec “Money” et une doudoune arc-en-ciel

2 minutes et 20 secondes de cadeau. Le multi-instrumentiste le plus DIY du moment revient aujourd’hui avec « Money », l’un de ses fameux morceaux (« short songs« ) qui ont fait son succès. Visuellement, on retrouve ses incontournables, reprenant une esthétique lo-fi imparable, utilisant des split screens déjantés ou encore des textes pour annoncer les instruments. Musicalement, le Californien nous épate encore par son génie et sa dextérité, enchaînant accords complexes, choeurs haut-perchés et lignes de basses polyrythmiques. La thématique de l’argent, traitée comme à son habitude de manière légère et enfantine, constitue un excellent « sequel de Bank account », comme le décrit si bien un internaute sur Youtube, faisant référence au morceau viral qui a fait connaître Louis Cole.  Ce pur produit de la culture Internet (le talent en plus) jouera d’ailleurs au BADABOUM ce samedi ; cette vidéo constitue un bel avant-goût.

Découvrez « Téléphone Pacifique », le dernier clip romantique et rêveur de Malory

Pour clôturer sur une note définitivement pop, retour sur le dernier clip de Malory. Pour « Téléphone Pacifique », le chanteur explore un versant désabusé sur des notes d’un piano complètement désaccordé. « Mon coeur est un cimetière / J’sais pas c’que tu tentes / Quand j’éteins les lumières / J’te sens dans mon ventre » pleure le Français, tandis que la communication avec l’élue de son coeur semble définitivement coupée. Pour illustrer cette ballade romantico-nostalgique, c’est Guillaume Doubet qui se trouve derrière caméra (qui a déjà travaillé avec Natalia Kills et Tara McDonald). Au casting, les plus attentifs reconnaîtront une Claire Laffut déguisée sous une perruque rose bubble-gum qui n’est pas sans rappeler l’inoubliable Scarlett Johansson dans Lost In Translation.

Visited 16 times, 1 visit(s) today