Skip to main content
5 juin 2019

Tsugi Daily : de Supernova à Ouai Stéphane, petite sélection des meilleurs clips du jour

par Lolita Mang

Chaque matin, Tsugi Daily fait le point sur les petites infos marrantes, idiotes ou au contraire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picorer sans modération !

Supernova dévoile un nouveau clip très fleuri avec « Immarcescible rose »

Qui a dit que le printemps était fini ? Certainement pas le duo parisien Supernova, dont le dernier clip « Immarcescible rose » est envahi de jonquilles. Composé de Martin Balmand et son fidèle synthé, allié aux textes de Paul Hazan (également sur scène avec Pépite), le groupe délivre une poésie douce et amère, qui n’est pas sans rappeler Feu! Chatterton, un peu moins rock, un peu plus pop. Les inspirations de Supernova voguent entre Léonard Cohen et Léo Ferré. Avec « Immarcescible Rose », c’est une ballade pop romantique remplie d’espoir qui annonce un EP auto-produit, prévu pour la rentrée. « Chaque matin je m’émerveille éclaboussé de soleil. Mais rien n’est pour toujours et quand viendra mon tour, je ne laisserai malgré tout personne dire que ce monde si fou est sans cœur. »

Suivez Renart dans sa quête vers le Temple du Dauphin

Une expédition onirique. C’est que nous propose Renart dans son dernier clip, « Searching For The Dolphin Temple ». Entièrement réalisé en images de synthèse par Olivier Bémer, le périple prend la forme d’un jeu vidéo à la première personne où les univers, ambiances et références s’enchaînent, dans un bel hommage à la culture Internet et vidéoludique. Les transitions fluides de l’image accompagnent à merveille les textures électroniques planantes et la rythmique à consonance UK qui composaient le morceau. Un joli voyage offert par le producteur, extrait de son EP Wyvern Chill Music sorti en mars dernier.

Ouai Stéphane prend (encore) un nouveau tournant avec « Ouai Ouai »

Dérangé, non‐conventionnel et inattendu. Si vous aviez oublié Ouai Stéphane, voilà de quoi vous faire une piqûre de rappel. Il y a eu la laverie de « 33T », le métro de « Ouai » . Aujourd’hui, c’est dans une salle d’attente que l’on retrouve le producteur, pour illustrer son nouveau morceau « Ouai Ouai » (un titre tout trouvé). Après des passages par l’ambient ou par des drums très agressifs, c’est vers une vibe plus eigthies qu’il se tourne aujourd’hui. Et ce n’est pas pour nous déplaire. « Ouai Ouai » est extrait de son dernier EP, Ouai Ouai EP, sorti le 21 mai dernier. Un court-format de trois morceaux à la fois loufoque et trippant, du très énervé « L’intro Galère » au « plus boum boum » « Bonjour, C’est Stéphane Encore ». PNL n’a pas le monopole du ouai.

Visited 9 times, 1 visit(s) today